A vous qui voulez être médiums

Vous êtes tous médiums. Tous les humains, et les animaux, et les plantes aussi, et même les pierres, sur d'autres niveaux. Il faut donc le comprendre très vite, pour ne pas en faire un « don » exceptionnel, pour ne pas confondre l'élévation spirituelle avec l'élévation sociale. C’est un travail de la sensibilité qui vous mène à devenir des médiums avérés.

Ce travail doit se faire dans la lumière pour être rapide et efficace, c'est-à-dire qu'il doit se faire avec les anges et pas avec n'importe quel esprit. Seulement, vous ne croyez pas assez, au début, pour oser vous placer dans la lumière des anges.

Ce qui rend le travail long et difficile.

Il ne faut pas confondre la lumière de l'amour avec celle des projecteurs.

Votre sensibilité doit s'exacerber, au point infini que vous pouvez atteindre.

Vous devez apprendre à reconnaître l'ange ou l'esprit qui vous parle, vous devez apprendre à l'aimer, et pour cela, il faut savoir qui il est, il faut l'accepter comme vous accepteriez un grand et véritable ami à votre table.

Je dis il faut, mais rien n'est obligatoire. C’est un chemin à suivre si vous souhaitez évoluer. Mais vous pouvez le faire à votre rythme.

Une fois que vous êtes en osmose avec l'ange qui vous donne sa lumière, vous pouvez axer votre pensée vers le ciel, et recevoir, et transmettre, surtout sans rien changer.

Pourquoi ?

Parce que ce que les anges vous disent sert à tous ceux qui cherchent la lumière qui est en eux. Vous faites, en tant que médium, une ouverture du haut vers le bas (la terre), et ceux qui ont envie de lever la tête trouveront des réponses pour désassombrir leurs questionnements.

Il y toutes sortes de médiums.

Vous allez, chacun, vous spécialiser dans votre domaine. Parce que personne n'est remplaçable, vous êtes uniques. L’un écrira, l'autre entendra, l'autre verra, puis, petit à petit, tout se rejoindra en un point, car l'expérience vous permettra tout cela. Et puis, la véritable spécialisation commencera, et vous devrez la découvrir. Par exemple, la spécialité de Luc est de pouvoir ouvrir la citerne des souffrances des gens qui viennent lui demander un moment de spiritualité.

Sans comprendre comment il le fait, il ouvre le robinet, et la souffrance en trop-plein s’écoule. Les gens qui viennent voir Luc, très souvent, pleurent. Non pas de tristesse du moment, non pas qu'ils soient choqués, mais parce que la citerne s'ouvre, car Luc sent où est le point de sortie de la douleur. Les gens qui viennent voir Luc rient souvent, car il sait aussi cela.

Et vous ? A quoi servirez-vous ? A vous de le découvrir. Sur la terre, voilà donc des applications concrètes qui s'ouvriront à vous.

Dans le ciel, vous allez accomplir des miracles. Vous allez faire une lumière tellement vive, à tous, que les esprits malheureux, coincés en bas, qui ne veulent pas ou ne savent pas voir la lumière, finiront par vous voir, et ils se diront : tiens, ce sont des vivants qui font toute cette lumière ? Et ils comprendront enfin que si vous, depuis la terre, vous pouvez monter au ciel de votre vivant, alors, eux qui sont « morts », peuvent enfin tenter leur chance, s'autoriser à monter vers cette lumière, qui est Dieu, la vôtre en étant le prémisse. Et eux, tous ces EBA (esprits de basse ascension), toutes ces âmes perdues, ou tant, parmi elles, tous ceux qui manquent tant à Dieu, finiront par se dire qu'ils ont le droit de s'aimer, qu'ils ont la simple possibilité de faire vibrer leur lumière. Car vous serez un intense point relais, entre la terre et le paradis, et vous serez visibles de tous, d'en bas comme d'en haut. Pour cela, il vous faut encore travailler, beaucoup travailler, à bâtir en commun ce que vous pouvez bâtir.

Marie

-----

Marie nous parle sur le forum où, entre médiums travaillants, nous avançons, pour nous encourager sur notre chemin. Cela peut être utile à ceux qui veulent travailler leur médiumnité.

-----

Vous qui apprenez à comprendre votre sensibilité médiumnique, il est impératif que vous appreniez, dès qu'elle se révèle, à la maîtriser. Partir dans tous les sens, ouvrir toutes les portes, c'est bien normal au début, tant c'est passionnant et porteur d'amour. Cependant, il ne faut pas transformer votre esprit en moulin, dans lequel tout le monde pourrait entrer sans frapper et en y déposant tout et n'importe quoi, car vous en seriez très fatigués, et car cela serait très dangereux pour votre intimité sentimentale et psychique. Sachez donc, à jour fixe et rémanent, par exemple une fois par semaine, fermer réellement les portes, ne pas réagir à vos intuitions, comme avant, lorsque vous ne saviez pas que l'intuition venait d'ailleurs. Ne faites aucune dérogation à cette règle. Puis, vous pourrez le faire à volonté, lorsque vous verrez que vous y parvenez sans problème, alors, vous pourrez avec sérénité, avancer sur le chemin, et ne pas engranger des souffrances que vous ne comprendrez pas. Il faut que les esprits sachent que vous êtes maître de votre espace de l'âme, et pour qu'ils le sachent, il faut que vous le sachiez d'abord vous-mêmes.

Toutes les âmes se connaissent par cœur, au ciel. C'est pour cela qu'il est impossible pour un esprit de mentir sur son identité : les anges réagiraient, sauf s'ils veulent vous entraîner à reconnaître ceux qui usurpent des identités.

Si vous recevez tout et n'importe quoi, sans même savoir que vous recevez, et si vous en faites commerce, alors, vous n'entendrez pas les anges rectifier le tir, vous transmettrez tout et n'importe quoi, du vrai, d'abord, pour convaincre le client, puis des âneries. Et c'est ce qui se passe dans les cabinets de voyance payants.

Vos âmes se connaissent parfaitement bien dans le sommeil, elles ont à confirmer tout cela dans la conscience de la vie.

Vous n'êtes pas là pour convaincre ceux qui ne veulent pas y croire, car ce serait évidemment peine perdue. Vous êtes là pour éveiller les consciences de ceux qui cherchent, pour les aider à comprendre comment parler aux anges, pour que la médiumnité ne soit plus l'apanage des charlatans, mais à la portée de tous. Vous êtes ici ensemble, entre autres, pour montrer que vous pouvez m'entendre, et comment vous pouvez m'entendre, afin que cela soit possible, en toute bonne foi, par tous ceux qui le souhaitent vraiment, et donc pour que le dialogue persiste et s'amplifie, et s'harmonise même après votre passage sur terre. Vous êtes ici pour poser les jalons d'une nouvelle forme de partage et de communication. Et vous êtes réunis dans l'amour pour montrer que quelles que soient les divergences d'opinions et le stade d'évolution de la sensibilité médiumnique, vous pouvez vous rencontrer sur un point de convergence spirituel. Vous êtes ici pour chercher la simplicité au milieu de la botte de foin qu'on vous présente quotidiennement, et pour piquer avec cette simple aiguille, là où vos adversaires ont besoin d'acupuncture pour guérir de l'incompréhension, de l'ignorance, de la répulsion de l'autre, de la haine. Quelle belle mission, n'est-ce pas ?

Marie

Marie répond à l'un de nous qui lui demande si la concentration est importante lorsqu'on cherche à entendre les anges.

La concentration est un capital : quand vous vous concentrez sur deux actions, vous divisez le capital par deux.

Marie

-----

Discussion sur les dangers de la médiumnité- note de Luc

Concernant les médiums qui donnent des informations sur les disparus ou tout simplement des messages pour les autres, j’ai dit que c'est plus dangereux par mail ou MP qu'en « vrai ».

On me demande pourquoi.

Ma réponse : Oui, dangereux, dans le sens où, lorsqu'on fait ça, on s'expose à plusieurs désagréments. D'abord, on est en face de gens qui font leur supermarché de la voyance, et qui vont voir plusieurs médiums, bref, ce n’est pas pour ça qu'on est là. Ensuite, quand tu donnes des réponses aux gens, il n'y a plus de contacts, et pas de remerciements, on passe à autre chose, exactement, donc, comme on change de rayon dans le supermarché. Et ce n'est pas le but de ce que nous sommes venus faire.

On se donne, on croit échanger, mais c'est pour rien, dans 99,9 pour cent des cas. D

angereux, donc, parce que ça met le moral à zéro.

Aussi, les gens, comme ils s'amusent et ne comprennent pas, nous testent sans arrêt, prêchant le faux pour savoir le vrai du faux, et donc, l'image dans le miroir du médium est faussée, et ça, ils ne le comprennent pas. P

ire, lorsque tu donnes des conseils, ils prennent ce qu'ils veulent dedans (encore une fois ils font leur marché), et ils font n'importe comment pourvu que ça les arrange, et ensuite, si leur histoire foire à cause de ça, ils cherchent à te faire culpabiliser. Ainsi, quand tu leur dis que tu n'as pas de réponse, ils insistent lourdement, et te reprochent ensuite ce qu'a entraîné la réponse que tu as fini par donner parce que tu veux rendre service. Moralité : pas de réponse ? Pas de réponse, point barre. Mais au début, tu ne sais pas toujours comment ça marche, tout ça, et tu veux venir en aide...

Alors, tu appelles ton ange gardien, mais il te laisse comprendre que lorsqu'il n'y a pas de réponse, il ne faut pas en chercher une à tout prix. Cela veut dire qu'un autre esprit prend sa place pour te donner la réponse, mais évidemment, ce n'est pas la bonne. C'est pour ça que je dis que pendant l'apprentissage, les anges laissent parfois passer d'autres esprits moins bien intentionnés, pour qu'on comprenne qu'on doit donner ce qu'on reçoit, et rien que cela.

-----

Lorsque vous parlez avec les anges, qui sont situés très haut, vous avez entre vous et nous les esprits de bas étage, c'est-à-dire par définition « géographique », tous ceux qui sont situés entre vous en nous. Comme ils sont plus proches de la terre, ils agissent bien souvent sans le savoir comme une éclipse, et c'est pourquoi, en entendant les anges, vous ressentez en même temps la lourdeur de ceux qui sont plus bas, qui souffrent, qui s'amusent, qui, heureusement assez rarement, peuvent vouloir vous nuire.

Lorsque vous commencez votre journée, trouvez une petite phrase, que vous direz chaque fois que vous ouvrez vos portes et vos fenêtres spirituelles, à chaque éveil de votre corps. Une petite phrase qui voudrait dire « sortez de mon champ de vision ». Vous pouvez être péremptoire, ou tranquille, selon ce que vous êtes.

Un ange vous aidera à faire la lumière, pour que vous puissiez vous libérer de cette ombre gênante, et fera lui même la lumière de son côté dans ce but. Sachez que vous agissez, dans ce cas, de concert. Ensuite, vous saurez vous-même faire la lumière nécessaire, mais parfois, vous aurez quand même besoin d'un coup de pouce ; n'hésitez pas à solliciter votre ange gardien dans ce sens.

Les esprits de bas étage sont toujours à votre gauche. Apprenez à les localiser, puis à leur dire de partir, jusqu'à ce que la formule soit juste et donc fonctionne. Bien sûr, cela ressemble à une formule magique, cela ressemble à un rite, et c'en est un en quelque sorte. C'est le seul qui se justifie, car il ne concerne que vous, il est personnel, et il vise à ce que vous appreniez à contrôler votre médiumnité.

Plus tard, lorsque vous aurez suffisamment confiance en vous, vous n'en aurez plus besoin.

Aussi, vous pouvez créer une image mentale très efficace. Figurez-vous, vous-même, en train de cracher ou vomir le noir, ce qui est mauvais en vous, ce qui pèse sans que vous sachiez pourquoi, ou même lorsque vous savez ce qu'est précisément ce noir. Vomissez ou crachez à gauche, toujours. Rendez à César ce qui est à César. Vous verrez, cela fait du bien.

Vous pouvez imaginer cela autrement, à votre façon. Imaginez, par exemple, que vous prenez une douche, et que vous enlevez tout le noir de cette manière. Tout est possible, car en face de l'adversaire ou de ce qui gêne, sans se présenter clairement, il faut faire preuve d'une grande imagination.

Il vous faut créer vous-mêmes des outils efficaces pour ne pas subir les choses.

Marie.

Table des messanges