Trouver Dieu

Lorsque vous dites « Mon Dieu », vous pourriez encore mieux faire en disant « Mon amour », mais je vais utiliser le mot Dieu ici, pour que vous trouviez des repères familiers dans mes mots.

Si vous êtes arrivé(e) jusque là, c'est peut-être que vous cherchez Dieu.

Si vous cherchez vraiment Dieu, il ne faut pas s'étonner de vraiment le trouver.

Si vous le cherchez mais ne le trouvez pas, c'est que vous cherchez dans la mauvaise direction.

Cherchez-le là où il est, c'est-à-dire en vous. Puisque Dieu est en vous, il est votre part d'amour. Sachez voir votre part d'amour et vous Le trouverez, vous trouverez votre part de Dieu.

Si vous croyez en vous, vous croyez en Dieu. Si vous savez que vous existez en tant qu'être qui peut aimer, alors vous savez que Dieu existe en tant qu'être suprêmement aimant.

Que veut dire trouver Dieu ?

Je vous répondrai par cette question : que veut dire trouver quelqu'un ?

C'est trouver, après l'avoir cherché, celui en qui vous vous reconnaissez, et qui se reconnaît en vous.

Trouver quelqu'un, c'est échanger avec lui, discuter avec lui. Trouver Dieu c'est échanger avec lui, c'est discuter avec lui, aussi si vous ne discutez pas avec Dieu, alors vous ne cherchez pas dans la bonne direction.

Si vous cherchez vraiment Dieu, il n'est pas difficile à trouver, parce qu'il est partout où je vous parle, et partout où votre part d'amour s'exprime, donc, il est sur toutes les pages de ce livre.

Et il est aussi partout ailleurs, jusque dans le plus petit recoin de ce qui EST.

Parlez avec Dieu. Quel Dieu d'amour, quel Dieu bon refuserait de vous parler ? Autorisez-vous à l'entendre ! A moins que vous le mettiez encore et encore en doute, à moins qu'avec lui vous prêchiez trop souvent le faux pour savoir le vrai, à moins qu'il voie que votre démarche n'a pas de sens profond, il vous parlera toujours.

Et si ce « Dieu » qui vous parle ne le fait pas avec un amour tout simple, comme celui qui est en vous, s'il ne vous aide pas à voir cet amour en vous, alors vous n'êtes pas en train de parler avec le vrai Dieu.

Si le « Dieu » avec qui vous échangez vous parle de punir, de souffrir pour lui, de le craindre, s'il trouve justifiable le malheur d'autrui, même et surtout de vos ennemis, s'il vous demande de vous agenouiller devant lui, ou de faire des prières récitées, s'il vous parle comme sous forme de lettres anonymes, alors vous n'êtes pas en train de parler avec le vrai Dieu.

Vous parlez avec un Esprit de Basse Ascension (EBA).

Si vous cherchez dans la bonne direction, alors, vous acquerrez vite la certitude que c'est bien lui qui vous parle et vous aime.

Marie

Table des messanges