Égaux devant l’intuition

Nous sommes tous égaux devant l'intuition. Il n'y a pas d'handicapé de l'intuition.

L’intuition, c’est la capacité que nous avons à écouter ceux qui sont au ciel, et les anges, et notre âme.

Même celui qui est dans le coma a accès à l’intuition. Même l’idiot du village peut s’en servir. Même le plus méchant des monstres.

Nous naissons beaux, laids, riches, pauvres, merveilleux, ignobles, mais nous avons tous, en nous, la même puissance intuitive.

A nous de la développer ou non, en écoutant les esprits de basse ascension ou les anges. Selon notre libre-arbitre.

Marie.

--------

Question d’Anne-Sophie

Euh ? On peut naître ignoble ???

---------

Oui, se considérer comme ignoble. Comme Hitler, qui, depuis sa mort, est passé dans un cycle de naissances et de morts, immédiates (mort subite du nourrisson, mais aussi fausses couches…), parce qu’il ne se considérait pas digne de vivre, mais surtout, pas apte à réparer, une fois qu’il était en début d’incarnation.

Au ciel, personne ne te juge. C’est toi qui le fais, en parfaite connaissance de cause. L’âme d’Hitler voulait redescendre pour réparer, mais son esprit, une fois dans un corps, fuyait devant l’énormité de la tâche.

Hitler, oui, se voyait monstrueux. Et il l’était dans sa vie de dictateur du Reich. On peut naître monstrueux à ses propres yeux. Et avoir la force de vivre cela, ou non.

Marie.

---------

Ce n'est pas pareil de naître ignoble et de se voir ignoble...

Anne-Sophie

---------

Non, mais, ce qui compte, c’est la façon que tu as de te voir quand tu es dans un corps. Le corps, c’est déformant. Et ce qui se passe, c’est qu’en s’incarnant (même dans le ventre d’une mère il y a incarnation), cette déformation a lieu par ce qui est sur la terre. C'est-à-dire que si des personnes pensent du mal de ce que tu as fait dans ta vie d’avant, et que c’est suffisamment fort pour être toujours là lors de ta nouvelle naissance (c’est le cas d’Hitler, puisque tant de gens pensent encore à ce qui s’est passé, évidemment), ce vécu t’investit, déforme la façon, dont tu vois ton âme.

L’âme d’Hitler, comme toute âme, n’est qu’amour, à la base. Mais son esprit, dans son corps, a écouté les EBA et les a rendus si puissants que cela perdure et perdurera tant que des gens se souviendront.

Non, l’âme n’est pas ignoble. L’âme est amour. Mais en venant sur la terre, elle se charge de tout ce qui est autour d’elle. Vrai ou déformé. Comme, quand tu avances dans la vie, tu vois ce que tu as fait avec joie ou réprobation, selon et comme ceux qui t’entourent le vivent. Il y a la déformation de la vie, mais aussi, celle des regards d’autrui, et celle de soi sur soi, qui est influencée par tout ce qui peut interférer. Même les médias, qui te disent comment tu devrais être, et plus tu t’en écartes, plus tu peux te sentir hors de la normalité. La normalité est donc, sur la terre, une sacro-sainte déformation générale.

Marie

Table des messanges