La thérapie brève

Une séance peut suffire pour commencer à vous aimer mieux et aller mieux.
Il en faudra plus pour des problèmes plus complexes.
Mon but est que vous sortiez de votre vague à l’âme dès que possible.

Encore faut-il que vous le vouliez aussi : si vous allez voir un hypnotiseur pour arrêter de fumer, il vous demandera si vous le souhaitez vraiment, faute de quoi il ne pourra rien pour vous.
C’est la même chose pour vous et moi.
Nous ne sommes pas là non plus pour établir le record de la thérapie la plus brève,
il ne s’agit pas de bâcler.

Je reste là pour vous aider à avancer ponctuellement, si besoin.
Pour ma part, j’ai souvent « mal aux autres », comme disait si joliment Jacques Brel,
qui continue heureusement de s’exprimer par son amoureuse Maddly Bamy.
Et comme j’ai mal aux autres, j’ai envie qu’ils guérissent. Vite.