Rôle de l’âme/du J'aime, rôle de l’ange gardien

Question d'une de nos lectrices :

Marie, est-ce que tu pourrais m'expliquer la ou les différence(s) de rôle entre l'âme et l'ange gardien ?

Merci beaucoup

------

L'ange gardien apporte une ouverture à l'âme, et l'âme/le J’aime apporte une amplitude à l'ange. L'âme remplit de ce qui EST ce qui n'était pas. L'âme remplit l'espace, et l'ange l'aide à ce que cet acte soit le plus utile possible.

Mais l'ange est une âme aussi. Comprise dans un esprit. Qui permet la communication de la lumière. Et l'âme est lumière. Prompte lumière, éternelle lumière.

L'âme d'un incarné n'est pas aussi facilement joignable que celle de l'ange au ciel. C'est pourquoi un incarné a besoin d'un ange gardien, jusqu'à ce que le jour béni arrive où l'âme, voyant sa propre lumière, et l'esprit qui l'entoure, puisse être sans qu'on ait besoin de l'aider. Puisse voir les ouvertures et s'y déplacer d'elle-même.

C’est pour cela que nous ne cessons, ici, de vous dire qu'il faut déjà être vous-même dans votre incarnation, sans avoir tant besoin qu'on vous guide. Car en y parvenant, vous bousculerez bien des choses.

Vous vous bousculerez vous-même, et vous donnerez à votre âme les moyens de communiquer sa lumière bien plus efficacement. Soyez vos propres anges gardiens. Vous pouvez l'être pour les êtres incarnés qui vous sont chers. Pourquoi pas pour vous ?

L'âme seule, sans esprit pour communiquer n'exprimerait et ne recevrait rien d'autre que l'amour. Pour que je vous communique, aujourd'hui, cette réponse, il faut que mon âme aime. Il faut ensuite que mon esprit perçoive votre question, en comprenne le sens, le donne à mon âme. Il faut alors que mon âme trouve la réponse. Elle est toujours dans l'amour, c'est-à-dire dans ce qu'elle EST. Mais il faut que mon âme trouve en elle de quoi éclairer la facette nécessaire, et pour ce faire, elle utilise mon esprit, dont les possibilités de compréhension et de complexification sont infinies.

Mon âme puise la réponse, et mon esprit la traduit en un langage qui soit le vôtre.

Ensuite, il faut que votre esprit perçoive mon message. Mais lorsque vous êtes incarnés, les codes de communication, les rites relationnels, l'éducation, votre vécu, votre jugement, vos a priori, sont autant d'obstacles à ce que vous saisissiez exactement ce que mon âme a voulu vous donner.

Car un mot peut vouloir dire une chose pour une personne, et avoir un sens sensiblement différent chez une autre. Sans parler de la barrière des langues !

D’où les interprétations qui sont si facilement faites des écritures, à tort et à travers, le plus souvent.

Il faut enfin que mon message, si vous l'avez correctement reçu, vous touche jusqu'à votre âme.

Personnellement, je n'ai pas besoin d'ange gardien. Donc, je dois m’écarter un peu de mon propre exemple pour que vous ayez des éléments de réflexion.

Mais imaginez : vous dormez, et, dans votre sommeil, vous parlez avec un autre être incarné. Qui peut être de l'autre côté de la terre. Votre ange gardien aidera très facilement vos âmes à se relier de la sorte.

Imaginez encore. Vous voulez parler, dans l'état parfaitement conscient et éveillé, à une personne qui vous fait face. Au-delà des mots, et sans que vous vous en rendiez compte, vos âmes essaient de se communiquer leur amour, même si vous êtes en train de vous battre. Mais c'est alors beaucoup plus difficile, voir impossible, pour l'ange gardien, de vous aider, parce que le fait que vous soyez dans un corps, dans des principes, dans un carcan, vous empêchent de comprendre ou même d'entendre cet amour. Combien de fois avez-vous vécu des situations conflictuelles ? Vous ne les comptez pas, n'est-ce pas ?

Alors, combien de fois vous êtes-vous dit que votre pire ennemi, ou votre adversaire quotidien, vous aimait ?

Combien de fois vous êtes-vous dit que vous l'aimiez, et que c'était justement parce que vous n'arriviez pas à faire passer cela que la situation s'envenimait ?

Aucune, n’est-ce pas ?

Mais si vous le saviez, si vous l’appliquiez, alors, tout changerait. Et nous ne pouvons pas le faire à votre place. Parce que vous avez ce que vous appelez votre libre arbitre, et ce libre arbitre, qui est dicté et assimilé par d’autres, ou par des lois souvent absurdes, ou par l’orgueil, vous aveugle, vous place en servitude, et ne vous mène pas à une véritable liberté de penser.

Car si cet amour passait lors de vos dialogues, en tous temps, rien n'y résisterait. Et les guerres n'auraient plus cours. Et vos soucis ne seraient plus de vous affirmer dans votre entourage, de briller en société, d'avoir raison quoiqu'il arrive, mais de savoir où donner votre amour pour que ce don soit encore plus fort.

Et là, votre ange gardien vous serait vraiment utile, parce que cela voudrait dire que vous l'écouteriez.

Marie.

Table des messanges