Retour vers le futile- 22 mai 2018-

Messange de Marie transmis par Imane (c'est son premier et ça se fête !)

Imane : J'ai une question pour Marie si elle veut bien : dans ma génération, on met en avant l'importance du voyage, de profiter de la vie, de faire le tour du monde. Mais plus je lis sur Facebook les posts de ces voyageur et plus je trouve qu'il y a un problème.

Ils utilisent leur statut de voyageur pour se mettre au dessus de ceux qui voyagent, ils utilisent la manière qu'ils ont de voyager pour décider quel est la réelle manière, la meilleure de voyager.

Et plus je lis leurs posts, plus j'ai l'impression qu’ils ne font que courir après une image, une image d'eux qui est fausse.

-----

Réponse de Marie : Tu sais il y a beaucoup de raisons qui poussent les personnes à voyager. Mais pour ce groupe que tu décris, ils se perdent, ils cherchent qui ils sont, se lancent des défis mais ils oublient de s'écouter.

Et puis, l'image d'être un Robinson Crusöé est tellement mise en avant que la personne court après cette reconnaissance et il voyage sans voyager. Il ne voit ni la beauté, ni ce qu'il accompli, il est bien trop préoccupé par le nombre de likes, de personnes qui l'érigeront en modèle.

Lui qui se voit comme rien devient un super héros, un faux qui ne vit pas pour lui mais pour le regard des autres.

Et c'est cela qui résonne en toi. Le mensonge auquel il se lie te montre que le J'aime en question ne savoure pas cette recherche, encore et toujours en quête d'une nouvelle destination sans même être capable d’apprécier le moment présent.

Voilà ce que j'ai à dire sur le sujet ma chérie.

Marie

Table des messanges