Redevenir un enfant-20 octobre 2009

Je disais à une lectrice de ce site que j'aimerais que tout le monde redevienne enfant, comme Marie, Jésus, les anges, l'ont préconisé déjà sur ces pages. Voici le dialogue qui en a résulté.

Luc

-----

Redevenir enfant, ça signifie quand même être devenu un peu adulte à un moment, ou ado, ou qu'en tous cas, on s'est éloigné un temps de cet état d'enfant. Est-ce que cet « éloignement » est un passage obligé ou nécessaire pour avancer (le fait d'avoir éprouvé autre chose permettant de mieux savoir vers quoi il faut à nouveau tendre, un peu comme si on « épurait » son état adulte tout en en ayant acquis une certaine sagesse disons) ? Ou est-il possible que certaines personnes non pas redeviennent des enfants, mais parviennent à le rester ?

Anne-Sophie

-----

C'est une très belle analyse. Redevenir un enfant, c'est retourner à l'état d'émerveillement et d'innocence, celui qu'on a avant d'avoir été influencé dans de mauvais sens.

On ne peut pas rester un éternel enfant dès lors que l'on s'incarne. A moins de s'en approcher en étant autiste, par exemple, ou dans un état physique qui le permette, comme c'est le cas avec certains mongoliens, qui sont, comme les autistes, des jalons de l'innocence.

L'incarnation sert à prendre la valeur de l'état d'enfance, il faut, comme tu le dis si bien, « avoir éprouvé » ce qui permet de savoir que le retour à la pureté de ce qui EST, est l'essentiel.

Marie

-----

L'âme a besoin de ce cheminement dans la prison du corps et dans le carcan de la civilisation. Pour que factuellement, elle parvienne à montrer que tout être incarné peut se libérer de ce qui lui pèse, et l'empêche d'être elle tout simplement. Car c'est ainsi, en cheminant dans un corps, que l'âme chemine éthériquement dans le ciel vers la lumière, et rejoint la lumière des autres âmes, et donc, finit par rejoindre Dieu. L'âme est éternellement dans l'enfance, car l'enfance, c'est le début de toute création d'un monde, et la joie de toute récréation dans le monde. « L'enfance de l'art », dites-vous, mais il y a aussi « l'enfance de l'amour ». Si l'enfance de l'art est si facile à comprendre, pourquoi avez-vous tant de mal à comprendre l'enfance de l'amour ?

Posez-vous la question, et vous aurez fait un pas vers l'origine de votre âme.

Marie et Jésus

-----

Vous êtes nos chers enfants en redevenir.

Le Père

Table des messanges