Question : (15 avril 2004)

Pourquoi y a-t-il différentes « races » humaines ? Cela ne contribue-t-il pas au fondement même du racisme ?

-----

La vie sur terre est l’enfer. Et vous n’y êtes pas descendu(e) parce que vous êtes punis mais pour y apporter l’amour là où il en manque tellement !

Si la vie sur terre est l’enfer, alors, il est évident que les choses ne sont pas aussi faciles qu’au ciel. Elles sont difficiles, en enfer, pour que vous vous prouviez à vous-même que vous êtes capable d’amour, même lorsque tout semble s’y opposer. Souvent les gens disent « Comment Dieu permet-il telle ou telle chose ? » en parlant des choses abominables, ou des choses difficiles, ou du fait de ne pas naître dans une famille riche, par exemple. Sur ce point, si Dieu était ce que vous imaginez, tout serait facile, et tout le monde naîtrait riche. Mais cela ne serait pas à votre avantage, car la richesse matérielle est aux antipodes de la richesse spirituelle, et même si vous ne vous en souvenez pas, une fois dans votre corps, c’est bien après la richesse spirituelle que vous courez, que vous en ayez une conscience avérée ou non. Pour les choses abominables, c’est vous qui les permettez, et vous êtes tous des petits morceaux de Dieu. Les catastrophes naturelles sont l’œuvre de la maladie de la haine, qui infecte la terre, la rend instable, et la haine vient des vivants, pas de la matière. Si tout était facile sur la terre enfer, comment, à vos propres yeux, pourriez-vous vous élever ? S’élever quand on n’a pas de poids à soulever n’a rien de méritoire. Mais encore une fois, cela ne veut pas dire que vous deviez ajouter des poids pour mériter plus encore, aux yeux d’un Dieu-juge, votre place au paradis. Pas de pénitence, de chemin de croix volontaire, ils ne touchent pas les anges, bien au contraire, car c’est du gaspillage. Dans la vie que vous vous êtes destinée, avant de naître, il y a assez de difficultés, surmontez celles-là, cela suffira, et Dieu ne vous juge pas, et les anges ne vous donneront pas une meilleure place au ciel parce que vous aurez volontairement souffert, c’est vous-même qui vous sentirez digne d’y parvenir, si vous avez accompli ce que vous avez écrit pour vous-même avant de descendre en enfer. Point trop n’en faut. Les races ouvrent la porte au racisme, bien sûr, et c’est à vous de le combattre, c’est à vous de ne pas le laisser exister, en commençant par le combattre dans votre âme. Les races sont là pour vous montrer que les différences existent, et pour vous montrer que c’est un trésor, sans lequel vous végéteriez. Les races existent pour vous apprendre à apprécier, à aimer la différence. Lorsque vous mangez dans un grand restaurant, c’est la variété des mets, leurs goûts uniques et délicieux qui font que vous passez un moment hors du commun, et que d’ailleurs vous êtes prêts à payer un prix en rapport avec cela. Si vous mangiez des nouilles dans ce restaurant, ou un steak haché frites, seriez-vous dans le même état d’esprit, passeriez-vous un moment de qualité si vous payiez le prix fort ? Il en va de même pour la vie. Il en va de même pour les races. La diversité, c’est la richesse, c’est ce qui fait que la vie vaut d’être vécue, car sur la terre, donc en enfer, il existe de mauvaises choses, et de bonnes choses, qui donnent envie de combattre les mauvaises. Et c’est pour avoir combattu ces mauvais points que vous vous aimerez davantage. Ceux qui sont racistes le sont non seulement pour ceux qui n’ont pas la même couleur de peau, mais aussi, et avec la même force, contre les étrangers de quelque pays qu’ils soient, c’est-à-dire que les habitants de la Suède, de la Suisse, du village voisin, sont des étrangers, au même titre, en fin de compte, que leurs voisins de pallier, et parfois même que leurs voisins de chambre, que les membres de leur famille. Découvrez l’inconnu et ses richesses au lieu d’en avoir peur, et vous ferez de votre vie quelque chose de plus agréable, pour vous comme pour les autres.

Marie

Table des messanges