Pas n’importe comment-3 avril 2011

Je vous ai expliqué pourquoi il était dangereux de faire tourner les tables. Parce que l’engouement que cela suscite occulte le fait que tout ce qui est matière est très loin des anges. A de rarissimes exceptions près, lorsqu’une table tourne, lorsque des verres bougent « tout seuls » lors d’une séance de spiritisme, ce ne sera jamais un ange qui se sera manifesté. Les anges n’ont pas besoin de matière pour s’adresser à vous. Ils préfèrent vous parler en vous laissant croire que les mots, les idées, sont à vous. Comme ce sont de belles idées, cela vous donne envie de les réaliser. Ceux qui font se mouvoir la matière peuvent être de deux sortes. Les EBA (esprits de basse ascension) ou les participants incarnés à la séance. C'est-à-dire vous, si vous vous lancez dans cette expérience. Je vous ai toujours mis en garde contre ces séances. Maintenant, avec tout ce que vous pouvez trouver sur ce site, il est temps de vous donner de plus amples explications :

Si l’on fait abstraction du phénomène de mise en mouvement d’un objet par un EBA, qui reste un danger, et sur lequel je n’ai pas besoin de donner de nouvelles explications, intéressons-nous au moment où ce phénomène est produit par vous. Comme on vous le rabâche, vous n’utilisez que 10% de votre cerveau. En réalité, cette affirmation est totalement erronée. Car, dans bien des circonstances, vous en utilisez beaucoup plus, alors même que vous n’avez pas d’instrument sur le crâne vous permettant de le mesurer. Le cerveau obéit à votre âme. Il sait se cacher quand il le faut ! Voyez sur internet. Il existe des vidéos, dont certaines ne sont pas fantaisistes, qui vous convaincront peut-être que la télékinésie existe. C'est-à-dire, la faculté de faire bouger un objet à distance, d’un centimètre à plusieurs mètres, sans le toucher. Les personnes qui font cela font appel à ces parties du cerveau dont vous ne connaissez pas les effets. Vous lirez que pour parvenir à faire bouger un objet à distance, selon les explications des personnes qui le font, qu’il faut « y croire » !

Eh oui ! Il faut y croire. C’est donc une question de foi. Mais pas religieuse. C’est la foi en soi. Et comme soi, c’est une part de Dieu, c’est aussi la foi en Dieu. Que je préfère tellement appeler Amour.

Donc, imaginez, vous voici avec un groupe de partenaires autour d’une table. Un verre est posé, retourné, devant vous. Il s’agit de le faire bouger en appelant un esprit. Du moins, c’est ce que vous croyez, c’est ainsi que cela vous est présenté. Et c’est aussi ce que croit celui qui dirige la séance et qui vous présente ainsi les choses. Mes amours, si le verre bouge, il y a 99,9% de chances pour que ce soit votre esprit, passant par votre cerveau et ses capacités inconnues, qui soit en cause. Ou l’esprit de votre voisin. Car les anges, s’ils ne vont pas faire bouger le verre, vont tout de même veiller à ce que les EBA ne rentrent pas dans l’équation. Et donc, ils vont pousser votre âme à agir avant un EBA. Le pourcentage que je vous ai donné passe à zéro pour cent, ou à un chiffre très voisin, si vous ne vous aimez pas un tant soit peu. Si vous agissez sciemment en appelant un esprit de très bas étage. Ou si l’initiateur de la séance agit dans ce sens néfaste sans vous en aviser. Gouverné lui-même, dans ce cas, par un EBA. C’est pourquoi il est toujours bon de ne chercher à communiquer avec les esprits qu’en étant dans l’amour, et encadré par des personnes réellement bien intentionnées. Pour cela, il est important de constituer des cercles avant tout aimants. Sans cela, la porte est ouverte à toutes les déconfitures !

Vous pouvez aussi, intelligemment, organiser une séance uniquement entre vos esprits. Faire bouger le verre avec votre esprit. En posant des questions bien construites et dignes d’intérêt spirituel, vous aurez des réponses, de votre propre âme, ou de l’âme de vos amis, qui vous surprendront et vous éclaireront. Un peu comme si, en allant parler à un psychologue de votre mal-être, il vous aidait à vous poser vous-même la bonne question et à y répondre sans son secours. De cette façon, vous pourriez entendre les âmes des personnes réunies. Et cela étant plus difficile que d’entendre son ange-gardien, vous vous rendriez compte qu’être à l’écoute de votre ange est un jeu d’enfant.

Alors, faites tourner les verres oui, mais pas n’importe comment !

Marie

Table des messanges