Mais où est l’arnaque ?

Au-delà de ceux qui pensent que ce site n’est qu’un ramassis de dingueries (ce que je peux très bien comprendre car ç’aurait été comme ça que j’aurais pensé quand je n’y connaissais rien), nombre de gens, dès la première page, se demandent où est l’arnaque. Dans ce monde où effectivement, on ne rencontre rien qui soit désintéressé et altruiste sans que ça cache quelque chose, on peut se poser la question.

Alors voilà… Comment avoir la preuve qu’il n’y a pas d’arnaque ? Peut-être en lisant un peu du forum qui y est associé. Ou mes livres qui sont gratuits et téléchargeables et qui vous donnent des moyens d’aller mieux. Ou quelques pages du site, en analysant leur teneur. Comme cette page, qui explique que je ne prends pas d’argent, même s’il faut, de votre côté, en déposer chez un de vos proches pour le récupérer intégralement, sans que j’intervienne, dès lors que vous aurez fait ce qu’il faut pour aller mieux.

Il faut que je fasse court ? Oui mais je vais faire long. Comme ça, d'une part, il n'y aura pas de non dit, et d'autre part et surtout, ça m'épargnera les flemmards qui veulent qu'on leur serve tout sur un plateau, qui veulent que tout soit facile, qu'il n'y ait rien à faire, bref, qui ne veulent pas véritablement, réellement, aller mieux.

Je ne prends pas d’argent pour aucune des activités de cielapie mentionnées dans ce site ni pour aucune autre qui soit liée à la spiritualité, j'ai un autre métier pour vivre et je n'ai rien à cacher sur mes activités professionnelles. Je ne mets pas de cookies dans votre ordi pour vous envoyer des pubs ciblées, je ne relance personne, ni par mail ni par téléphone, dans un but commercial et je ne vis pas fincancièrement de cette activité. Je n'offre pas de carte de fidélité ni de parrainage. Je ne suis pas une secte, je ne fais que mon petit bonhomme de chemin, tout seul ou avec vous le temps de vous accompagner si je peux faire quelque chose pour vous et si je vous fais confiance. Je ne cours pas après les gens qui ne vont pas bien pour avoir leur reconnaissance ou celle des autres. Je ne demande à personne de s’inscrire à quoi que ce soit, sauf, mais ce n'est pas une obligation, au forum, si on a envie de faire un retour sur ce qu'on a vécu avec moi pendant les séances. Je ne demande pas à ce qu’on se mette à genoux, à ce qu’on récite des prières, à ce qu’on se livre à des rites. Je ne propose pas de tours de magie. Je suis médium mais je ne dis pas l’avenir. Quel intérêt, alors, direz-vous ? On ne peut pas prédire l’avenir, parce que, même si nous avons effectivement écrit un plan de vie, nous avons notre libre-arbitre, et nous sortons de ce plan de vie tout le temps. Nous y revenons aussi bien souvent. Je vous laisse être devin et ainsi comprendre ce que je pense de ceux qui vous disent qu’ils peuvent prédire ce que seront vos choix. Et qui ne font en fait qu’un usage immodéré d’une psychologie qui a fait ses preuves et qui est bien opportuniste.

Non, je ne demande pas toutes ces choses qui font tourner le commerce et la terre et nous rendent fous.

Mais je demande à ceux qui viennent me voir de ne le faire que si, vraiment, profondément, consciemment, ils ont envie d’aller mieux. Car on ne peut pas aller mieux si on ne le veut pas. Et si je n’aime pas qu’on gâche son temps, je ne peux ni ne veux non plus perdre le mien.

Je demande à tous ceux qui viennent me voir parce qu’ils ne vont pas bien et parce qu’ils veulent vraiment aller mieux, s’ils veulent être malheureux. Comme ils me répondent toujours non, je leur dis que s’ils sont malheureux tout en ne le voulant pas, c’est que quelque chose d’autre qu’eux est en eux et veut qu’ils soient malheureux. Et je travaille avec ces consultants à leur donner les outils qu’il faut pour savoir ce qu’est cet autre chose et le chasser, sans avoir ensuite besoin de moi pour le faire.

Je demande aux personnes qui viennent me voir dans le cadre précis que je viens de décrire (si cela n’est pas mis en pratique, il n’y a pas de mieux-être possible par ma méthode) de me répondre quand je leur écris, comme je leur réponds quand ils m’écrivent.

Je demande que les consultants s’engagent envers eux-mêmes et envers moi à faire ce qu’il faut pour aller mieux. Car quand nous souffrons, nous gardons nos souffrance jalousement, parce que nous nous disons « Si je ne souffre plus, comment pourrai-je continuer à intéresser les autres ? ». Et une partie très importantes de la cielapie, c’est combattre cette souffrance, la faire sortir de soi, parce qu’elle n’est pas à soi, et l’empêcher de revenir. Voilà ce à quoi vous vous engagez. C’est pour vous, pour que vous preniez vraiment le chemin d’aller mieux. Et pour moi, pour que je ne vous voie pas vous remettre ensuite à pomper de la douleur partout où vous en trouvez en vous demandant pourquoi.

Voilà où est l’arnaque. Dans le fait que ce que vous avez à donner, c’est votre volonté de sortir de vos soucis moraux. Dans le fait que ce que je vais vous pousser à faire, véritable gourou manipulateur que je suis, c’est à ne pas reprendre les souffrances une fois que vous les aurez posées. Vous savez, comme quand vous racontez vos malheurs à un proche pour que ça vous soulage, mais quand c’est terminé, vous les avez très vite toujours en vous, et ils sont maintenant, en plus, dans la liste des soucis de votre proche. Résultat : vos malheurs se sont multipliés par deux !

Vous confisquer vos maux et ne jamais vouloir vous les rendre, pire, les jeter à la poubelle, c’est une terrible atteinte à votre liberté de souffrir et de faire souffrir, j’en suis conscient. Mais c’est mon arnaque.

Tant pis pour vous si vous vous faites avoir. Vous l’aurez bien cherché !

Luc

Qui suis-je ?