La médiumnité, le mot "spirite"

Je préfère me présenter comme un spirite que comme un médium.
La médiumnité est souvent associée aux prédictions,
tel n’est pas mon cas.
Parce que je suis cartésien malgré les apparences,
il me semble impossible d’affirmer qu’une personne peut conserver son libre-arbitre
tout en affirmant que tout est écrit à l’avance.
Or, nous avons ce libre-arbitre, et nous changeons d’avis comme de chemise.

Que nous traçions un chemin avant de naître me semble bien plus plausible, puisque que nous tendons à être et à faire ceci et cela sur la terre, souvent envers et contre tout.
Parce que c’est en nous.
Mais nous sommes libres de sortir de ce chemin à tout moment
et nous le faisons beaucoup. Donc, logiquement et de façon cartésienne, on peut en conclure que prédire l'avenir quand nous en changeons tout le temps, à cause de notre libre arbitre, n'est pas envisageable.En revanche, nous pouvons avoir accès à ce que nous avons écrit pour nous et savoir les tendances, le chemin tracé. Et dans ce cas, cela nous donne envie de nous atteler à la tâche pour parcouir ce chemin car il est toujours beau. Mais ne jamais en sortir me parait tout aussi improbable et illusoire que prédire l'avenir en affichant une certitude.

Un spirite, c’est une personne qui s’occupe de ce qui se passe dans l’esprit
et dans l'inconscient de personnes incarnées ou non.

Nous sommes tous médiums, nous sommes tous spirites,
puique tout cela fonctionne grâce à l'intuition.
Nous le sommes tous, à des degrés de sensibilité divers,
seulement, nous ne faisons pas tous le choix de travailler cette sensibilité.