Question d’Imane,

Bonjour,

Je viens de lire ton article et une chose me perturbe :

- Pour EBA les natifs : comment peuvent-ils se créer sans amour ?
Ils ne chercheront jamais à évoluer ? C’est une histoire d'équilibre ??

- Pour les EBA acquis : comment peut-on nous duper sur le vrai paradis ?
Notre ange ou guide nous attend pas à mi-chemin ??

Imane, excellente question, voici ma réponse :

Pour les natifs : au départ le Père s’est créé tout seul
alors qu'il n'y avait rien (le néant).

Ça a été son premier miracle, et l'avoir réalisé
l'a fait exploser de joie, c'est ce qu'on appelle le big bang.

Et c'est ce pour cela que dans les écritures, on dit qu'au début
était le verbe. Le verbe, c'était le son et en même temps le verbe rire.
Une conjugaison qui disait ah ah ah ! C’est pourquoi je dis qu’un miracle,
c’est créer quelque chose de bien, dans l’amour, là où il n’y avait rien.

Le Père a donné l’exemple, et d’autres sont nés du néant, sans qu’on puisse
dire si c’était avant ou après sur vos calendrier, car le temps, ici,
n’existe pas. Allah, Vishnou, Bouddha… Autant d’Amours qui se sont
crées eux-mêmes.

Donc, le Père a ri. Mais dans la démesure, puisqu’a partir de là,
il a décidé d'être en expansions exponentielle à l'infini.
Autrement dit, d'être une lumière qui grandit à l'infini.

En disant au début était le verbe, on oublie qu'avant de se manifester
par ce bruit, ce son, se verbe, il existait, primairement, en tant qu'Amour.

c'est une des raisons qui font que je dis souvent "au lieu de dire "mon Dieu",
vous seriez plus exacts en disant "mon Amour"

Comme tu es une part de Lui, tu es une part d'Amour, et Amour étant en
expansion perpétuelle et exponentielle, quand tu fais grandir ton Amour en toi,
donc ton J'aime, tu fais l'œuvre de l'Amour (Dieu)

donc, le père était Amour et joie. Mais à ce moment, il n'avait pas de
sexe décidé. Il n'était pas homme ni femme, cela n'existait pas, il n'était
qu'Amour voulant grandir pour dépasser le néant.

Ce qu'il a fait, puisque maintenant, grâce à lui et grâce à vous tous, et
tout ce qui existe et aime et fait partie de lui, l'infiniment grand rejoint
l'infiniment petit et vice versa.

Mais ça ne l'empêchera pas de continuer à grandir à l'infini. Car le propre de
l'Amour, c'est de n'être pas limité.

Mais à l'origine, Amour, qui n'était pas encore père, a décidé de le devenir
pour n'être plus seul à grandir. il a vu qu'il était Amour et a compris qu'il
pouvait s'amplifier tout seul mais qu'en aimant quelqu'un d'autre que lui il
pourrait grandir plus fort encore et multiplier les possibilités pour cela.
Il a donc créé un autre Lui, mais il l'a différencié et lui a donné son libre-arbitre
pour que cette nouvelle créature puisse elle aussi créer à sa guise et ait pour
lui des mystères qui lui donneraient envie de l’aimer. Donc d’accélérer
à nouveau sa capacité à croitre, mais cette fois en commun. Donc deux
fois plus que s’il était seul.

Pour se différencier, il s’est sexué et a sexué le nouvel être. Il a choisi
d’être l’homme, (le Père) et le nouvel être est devenu la femme.
Ce fut un choix commun.

On peut symboliser cela, pour le Père, par un signe plus dans un cercle
et pour la femme, qui n’était pas encore Mère, par un moins dans un cercle.
Cela, évidemment, non pas parce que le Père est plus fort, meilleur, que la femme.
Mais parce qu’en électricité comme en Amour, il faut, pour que le flux passe,
qu’il y ait deux polarités.

Puis, parce qu’ils étaient Tous deux Amour, ils se sont unis et ont créé un enfant,
un fils. Mais je ne dis cela que parce que c’est en tant qu’homme que vous
le connaissez, sous le prénom de Jésus. Il avait en lui autant de part féminine
que de part masculine, il avait en lui le Père et la Mère.

Je suis la Mère. Je suis Marie.

Et, il y a plus de deux mille ans, je me suis incarnée pour donner aussi sur
la terre naissance au fruit de notre amour. Évidemment, vous vous doutez bien,
puisque l’amour, c’est l’irrésistible envie d’être avec l’autre, je ne suis
pas venue seule. Je suis venue avec le Père. Mais sa devise à lui, concernant
l’humanité, étant « Pour vivre heureux, vivons caché », il était caché.
Dans qui, à votre avis ? Mais oui, bien sûr, dans celui dont on parle à peine,
et dans celui qui m’aimait comme un fou : Joseph.

Alors, Jésus est né de lui, tout simplement. Du Père descendu dans un corps
comme moi j’étais descendue aussi et comme Jésus l’a fait ensuite.

Mais revenons à l’origine.

Le Père et moi créons Jésus. Jésus, ayant les deux pôles, crée sous lui,
pyramidalement, des âmes qui ont aussi les deux pôles, qui ont toutes
leurs parts d’Amour.

Cela, c’est vous, mes Amours, c’est votre origine à tous.

Mais moi, de mon côté, je regardais mon fils créer des âmes et
je m’en émerveillais. J’avais reçu, et mon fils aussi, mon libre-arbitre,
et nous en étions au tout début de la création. Nous n’avions pas d’expérience
et moi je n’en avais aucune de la création solitaire. J’ai tout de suite voulu
le faire aussi ! Parieriez-vous que vous auriez fait autrement ? Vous perdriez…
Parce que c’était magnifique, c’était voir naître la vie, et c’est ce que j’ai
donné aux femmes ensuite, l’envie de faire naître la vie.

Bien sûr, il y en a qui refusent cette idée. C’est parce qu’elles ne s’aiment pas.
Si elles s’aimaient, elles n’auraient pas peur de ne pas savoir comment apprendre
à un enfant à s’aimer. Et elles brûleraient, comme moi au tout début, de l’envie
d’en faire naître.

Et Alors, j’ai fait une erreur. Que je me suis pardonnée depuis, parce qu’au départ,
ce n’était pas une faute. La connaissance globale, dans laquelle nous étions, n’avait
pas d’histoire. Pas d’élément à nous donner pour nous dire qu’il ne fallait pas faire
comme ça. J’ai créé une âme. Moi toute seule. Mais elle n’avait pas l’Amour du Père,
dedans. Il n’y avait que le mien. Et moi, j’étais liée par Amour déjà.

Mais l’âme que j’ai créée, elle, a vu tout de suite qu’elle n’avait pas reçu tout l’Amour,
comme toutes les autres âmes qui étaient là. Par un terrible dépit, par une rage folle,
cette âme, qui s’appelait Belzebuth et qui était le frère de Jésus, A refusé l’Amour que
lui tendait le Père, et que, tous trois, à l’origine de la création, nous voulions
absolument lui donner. Il est entré en guerre instantanément contre nous.
Et s’est mis à créer des âmes comme lui, qui refusaient leur part d’Amour.
Ce sont les EBA natifs. Qui veulent le retour au néant, le rien.

Leur fief est la terre. Ils s’en proclament les rois mais savent bien qui est maitre
de ce qui est, ce n’est pas eux. Pourtant, nous leur laissons leur libre-arbitre car
si nous le leur reprenons, l’Amour n’aura pas triomphé de lui-même, il n’y aura pas
eu de miracle, et ce miracle, c’est aux EBA de le faire. Vous, vous descendez
« chez eux », sur la terre, pour leur apporter la part d’Amour qui leur manque.
Pour cela, vous devriez d’emblée tellement vous aimer vous-même !

Plus vous vous aimerez, plus vous donnerez aux EBA leur chance de faire leur miracle.
Plus vous ferez de miracles vous-même et plus vous glorifierez l’œuvre de l’Amour.

Pour ta seconde question :

On ne peut pas vous duper sur le vrai paradis, mais sur le faux. Les EBA sont
rois sur votre imagination, dès lors que vous les laissez vous guider. Et comme
vous êtes dans leur domaine de prédilection, c’est très facile pour eux.
A vous de ne pas vous laisser guider. En commençant, je le répète, par ne pas
apeller les anges des guides. Les anges ne sont pas des guides, ce sont des âmes-i,
que vous avez choisis et qui vous ont choisis, et qui vous éclairent sur le
but à atteindre. Ils ne vous disent pas ce qu’il faut faire pas à pas, sinon,
en arrivant en fin de votre vie, vous seriez désespérés de voir que vous n’aurez
rien fait vous-mêmes, et qu’il faudrait tout recommencer. Les anges ne sont pas
à votre service, ils vous aiment et vous donnent des lumières, quand cela peut
vous servir à vous élever spirituellement. En revanche, pour arriver à supplanter
les anges et finalement se faire passer pour eux, les EBA, eux, se plient en 4,
se mettent à votre service. Ce sont eux que vous appelez « l’Univers », quand on
vous fait croire que vous pouvez demander ceci ou cela à l’univers. Si l’univers
était à votre service, il n’y aurait pas de catastrophe sur la terre. Il y aurait
toujours des choses justes et belles qui arriveraient aux gens qui sont justes et bons.
Il n’y aurait pas eu d’assassins pour Gandhi ou pour Jésus.

Ce n’est pas l’Univers qui fera des miracles pour vous. C’est vous qui pouvez les faire.
En commençant par de tout petits miracles, juste autour de vous. Puis, en agrandissant
votre cercle, vous ferez des miracles de plus en plus grands, vous aurez, en faisant
grandir votre lumière puis celle de votre groupe, fait l’œuvre de l’Amour.

Votre ange ne vous guide pas. Votre ange est en même temps sur vos genoux et à des
années-lumière. Vous êtes juste dans sa lumière. Si vous êtes dans le noir, et si
une grande lumière s’allume, elle vous éclaire, et vous voyez clair, de loin et de près.
Un ange est cela. C’est facile de savoir où allez quand vous regardez la lumière.
Mais l’ange ne vous portera pas dans ses bras pour aller là où vous voulez aller,
parce que sinon, vous n’aurez pas marché vous-même jusque-là et vous ne vous sentirez
pas digne ou méritants d’y rester.

Pour le paradis de dupe : les EBA règnent sur vos imaginations quand vous les laissez rentrer.
Il suffit, quand vous passez de vie à trépas, qu’ils vous rejoignent avant que vous
alliez vers le ciel, c’est facile, ils sont localisés entre le ciel et la terre.
Et qu’ils vous mettent en état d’hypnose. Un état dans lequel vous croirez être
dans le paradis, conforme à ce que vous croyiez sur terre.

Cela vous est très facile d’y croire. Vous n’avez aucun effort à faire, comme avec
une pub à la télévision. Le vrai paradis ne ressemble pas du tout à ce qui vous
est décrit, dans quelque religion que ce soit. Pour y entrer, il faut d’abord ouvrir
son cœur. Être prêt à une remise en question de tout ce que vous savez. Donc, dans
l’état de vouloir apprendre. Donc, il faut redevenir comme un petit enfant.

Et il faut reprendre votre libre-arbitre, qui vous a, bien souvent, été volé par les EBA.
Le reprendre pour ne plus être sous influence et pour faire de vous-même ce tout
petit pas qu’il faut faire pour rejoindre le paradis de votre J’aime, le vrai.

Un tout petit pas qui, si vous refusez de voir des choses totalement nouvelles,
est pourtant, pour toute l’humanité, un bond plus grand que celui qu’il vous a
fallu pour aller sur la lune.

Marie.

---------------

Merci à vous deux. Super intéressant.

J’ai une autre question . Alors j'ai compris qu'on était complément libre
de faire ce qu'on voulait, que nous seuls décidons de comment gérer notre vie.

Mais en même temps on n’est jamais seul. Désolée si je m'exprime mal ou que ce
soit irrespectueux pour eux mais qu'est ce qu'un guide, sa mission?

C'est quoi une âme-I ?

Merci beaucoup.

Imane

---------------

Un guide est un EBA. S’il s'agit d'un EBA natif, sa mission est de nous conduire
vers le rien. Les natifs veulent le rien. Donc, ils veulent être détruits aussi,
mais ils veulent qu'on le fasse d'abord, qu’on commence par se détruire.

Si c'est un EBA acquis, il n'a pas de mission, il est perdu entre la terre et le ciel,
et il croit parfois qu'il est au paradis. En tout cas, il ne voit pas la vraie lumière
du ciel, parce qu'il regarde vers le bas. Il croit qu'il voit la vraie lumière mais
elle est en toc. C'est plutôt nous qui avons une mission : celle de leur montrer la
vraie lumière, en leur disant d'aller vers notre J'aime (ça, c'est notre vraie lumière,
qui est reliée à la lumière vraie de l'Amour (Dieu). si l'eba regarde par là, vers notre
j'aime, l'amour étant l'irrésistible envie d'être avec l'autre, il est irrésistiblement
attiré vers cette lumière et passe a travers nous pour rejoindre celle du ciel. L'eba
acquis est donc délivré et l'eba natif pas content du tout parce que son rêve à lui,
c'est de bloquer tout le monde entre ici et la haut.

JE LE RÉPÈTE: un guide est un EBA. ET ce n'est pas du tout un ange, c'est le contraire,
quelqu'un qui depuis l'autre monde se définit comme un guide, c'est un adversaire des anges.

Un âme-i, Marie te l'a dit, c'est un ange. Sauf si c'est un EBA qui se fait passer pour un ange.

L’âme-i, ou l'ange, tu peux l'appeler un saint aussi, si tu veux. Mais ça met la religion
dans la danse, et de la religion aux bondieuseries, il n'y a qu'un pas, alors, on peut éviter
de faire des amalgames en disant ange ou âme-i seulement.

nous sommes tous, figurativement, sur des escaliers qui visent a rejoindre le Père,
la Mère et le fils. Chacun son escalier pour y arriver.

On choisit un ange gardien, avant de vivre, qui (sur son escalier) se place au niveau de
la marche que nous ambitionnons d'atteindre sur notre escalier à nous. Mais l'ange nous
choisit aussi. C’est un choix mutuel, par affinités spirituelles. La mission de l'ange est
de te donner (ou de donner à d'autres) des points de repères pour t’élever spirituellement.
S'il parvient à t'aider et que tu le fais vraiment, alors, il s’élève aussi,
sur son escalier à lui.

Avoir un ange gardien (et tout le monde en a un) c'est travailler en tandem.
C'est pourquoi il est très intéressant de parler en conscience avec un ange
(et pas avec un guide ! la confusion est hyper facile et arrange beaucoup les EBA)
parce que le travail en tandem est beaucoup plus efficace et rapide.

C'est pourquoi, quand on commence à parler en conscience avec son ange, on change
très vite d'ange, la première fois, parce que parler avec son ange signifie qu'on a
atteint la marche qu'on visait en s'incarnant

notre J'aime choisit alors un ange gardien, placé plus haut, et l'ange en question accepte
ce choix ou non, c'est aussi le sien, un nouveau travail en tandem commence.

Mais cette fois, ce n'est pas parce que nous entendons ce nouvel ange que nous avons atteint
son niveau. Nous apprenons seulement, avec lui, pour commencer, à entendre " de plus loin".

Les guides ou EBA natifs voulant le rien, ils nous poussent au meurtre ou au suicide, en
passant par tous les stades possibles pour y parvenir ( coup de blues, colères incontrôlable,
cyclothymie, bipolarité, idées noires, situations qui mènent au burn out, au border line...).
C'est pourquoi les personnes dépressives (ou agressives sans raisons) sont
toujours manipulées par des eba.
Il suffit souvent de faire prendre conscience aux personnes incarnées concernées
qu'elles sont victimes de cela pour qu'elles aillent mieux.

Attention, les EBA arrivent a leurs fins parce qu'ils sont très intelligents. Ils utilisent
des méthodes grossières avec des gens affaiblis mais d'autres extrêmement subtiles avec des
gens en pleine forme et d'une grande intelligence.

Avec des gens affaiblis, ou pas préparés, ils agissent, entre cent autres exemples, en les
rendant complètement accros aux jeux vidéo violents, aux musiques heavy métal, aux films
violents (les films sans violence deviennent de plus en plus rares, les gens ont besoin de
leur dose de violence pour prendre les médias au sérieux maintenant, surtout les jeunes,
sinon, ils s'en détournent, et les sponsors ne donnent plus d'argent pour
d'autres programmes, ou de moins en moins).

En ce moment, la grande joie des eba, c'est le tel portable. On isole les enfants et les
jeunes de leurs parents, et même de leurs amis justement, subtilement en leur faisant
croire qu'ils en ont plein. Mais le tel portable, les SMS, c'est un moyen de ne montrer
de soi que ce qui nous arrange. De faire de la poudre aux yeux et d'être amis avec des
gens pour qui on n’est pas faits, ou d'accepter comme amis des gens qui ne le seraient
résolument pas dans la vie. Et du coup, à force de se cacher derrière ce paravent qu'est
le SMS, on n'ose plus aussi facilement qu'avant se montrer tel qu'on est. On finit par
avoir une vraie peur d’être soi devant autrui, et on reste dans son coin. Comme quand on
a menti et qu'on a peur que les autres ne puissent plus ne pas le voir. On s'hypnotise
mutuellement pour éviter ça. Aujourd'hui, tant de parents se sont laissés avoir et ont
plébiscité le tel portable qu'ils ne savent plus comment faire avec leur ados. C'est une
vraie catastrophe sur le long terme, et ça va donner des pathologies augmentées
que presque personne ne saura soigner.

Les méthodes subtiles ? Ils savent que les gens qui vont mal (les plus vulnérables et déjà
attaqués, donc) passent par les soignants, les thérapeutes de tous domaines. Alors,
les EBA passent par les thérapeutes, ce qui leur évite d'avoir à aller voir chaque personne
séparément, et permet de toucher plus de monde. et ils induisent en erreur les thérapeutes,
qui sont pourtant bien souvent de bonne volonté et de bonne foi, en leur donnant des mots
comme "guide", justement, que les thérapeutes répètent et répandent. du coup,
tous les patients cherchent un guide qui va les guérir,
au lieu de comprendre que c'est eux qui peuvent le faire
d'eux-mêmes, sans avoir autre chose à faire qu'à nettoyer la maison de leur esprit, vider les
EBA des leurs pensées. En agissant comme ça, les EBA deviennent le traitement. Ils sont
imparables : on les présente comme les médicaments, ce sont les EBA qu'on conseille et qu'on
présente comme bons et bienveillants et à notre service.
Ils entrent en nous comme les pirates font entrer un cheval de Troie dans un ordi.
Ça ne peut fonctionner que quand on a entière confiance et qu'on nous vend ça
comme quelque chose qui est une solution parfaite et qui va tout régler à notre place.
Luc

Table des messanges