L'orgueil des anges

On voit partout des sites qui vous disent, comme à la roue de la fortune, qui est votre ange gardien. On vous dit son nom. Alors qu'en passant, il vous suffirait de vous mettre à apprendre à l'entendre vous-même pour ne plus continuer à vous faire berner. Et c'est tout juste si cet ange ne s'appelle pas Zijejdlzke ou pire encore.

Les anges... Vous êtes des anges en devenir. Tous. Alors, les anges sont des gens qui se sont incarnés, qui ont vécu comme vous. Le plus souvent, ils ont vécu un grand nombre de vies. Ils choisissent, parmi leurs nombreux prénoms, celui par lequel ils veulent que vous les reconnaissiez. S'ils vous donnent un prénom ancien, il est évident qu'ils font allusion à une vie lointaine, et que c'est dans cette vie-là, si vous retrouvez l'ange dans les archives, qu'il faudra puiser et rechercher, si l'on veut des enseignements particuliers.

Moi, je m'appelle Marie, mais je me suis tellement incarnée ! On pourrait m'appeler Mathilde, Leslie, Jennifer, Elga, que sais-je encore ? J'ai porté tous ces prénoms. Mais je n'ai jamais été incarnée que dans des femmes.

On peut cracher sur Marie, dire que je n'existe pas, me haïr, me maudire. Mais on ne peut pas m'enlever ce que je suis. Je suis Marie. Quiconque usurpe mon identité s'en voudra beaucoup en arrivant de l'autre côté, car il prendra la mesure de l'affront.

Le seul orgueil des anges, c'est le souhait qu'ils ont que l'on sache, en vérité, qui ils sont. Cela peut se comprendre facilement de vous, vous n'aimez pas plus que nous que l'on se fasse passer pour vous. Cet orgueil-là, nous le comprenons. On ne plaisante pas avec la vérité de ce qui EST.

Marie

Table des messanges