Lisez à livre ouvert dans votre âme-12 novembre 2009

Quand vous lisez un livre, il n’est pas rare que vous soyez obligé de relire quelques paragraphes, non pas toujours parce que vous ne les avez pas compris, mais parce que vous pensiez à autre chose. Si vous observez bien ce phénomène, vous constatez que vous avez effectivement lu ces lignes, mais votre conscience était ailleurs.

Ce qui veut dire que si on nomme le livre, la chose factuelle, « réalité », vous vous êtes détaché du réel, pour aller dans un autre plan de la réalité. Car vos autres pensées vous paraissent tout aussi réelles. Mais si elles prennent le pas sur ce que vous étiez en train de faire, qui est tout à fait tangible (un observateur scientifique, vous mettant sous observation, dirait que vous êtes en train de lire un livre, et non de « rêver » à tout à fait autre chose), c’est que, finalement, cet autre plan est plus important.

Vous êtes donc capables d’évoluer sur plusieurs plans de conscience, mais sans vraiment maîtriser la chose. Alors, la question qui se pose, c’est qui maîtrise cela, ou que se passe-t-il, qui fait que vous bifurquez vers un autre sujet, un autre plan ?

L’être est composé de trois éléments. L’âme, l’esprit, le corps animé et conscient.

Le corps animé et conscient, dans cet exemple, est celui auquel les scientifiques s’arrêtent, ce qui limite considérablement leurs recherches et leurs résultats. Le corps animé et conscient lit le livre. Point final, soi-disant.

Mais que fait l’esprit, et à quoi sert-il ? L’esprit, lui, est le lien entre l’âme et le corps. C’est ce qui permet de communiquer en général, et ce qui permet, aussi, à l’âme d’exprimer son amour, car l’âme n’est qu’amour. L’esprit, toujours dans cet exemple, vous fait sortir de la réalité-livre, pour vous emmener vers une autre réalité. Généralement, ce sont vos préoccupations latentes et redondantes. L’esprit, s’il est plus puissant que le corps animé et conscient, vous montre qu’il existe des degrés dans les trois éléments d’un être. Que vous dit votre esprit, dans ces moments-là ? Il vous dit vos angoisses ou vos petits soucis, ce que vous n’avez pas résolu. Ce qui reste, donc, à faire. Il vous dit que vous manquez de ceci ou cela, que vous n’avez pas agi comme il fallait, qu’on ne vous a pas compris, que vous manquez, en définitive, de paix et d’amour. Il vous le dit pour que vous avanciez, que vous vous débarrassiez de tous ces poids, que vous fassiez ce que vous devez faire. Sans pour autant vous donner de solutions.

Mais si l’esprit est capable de parler à votre corps animé et conscient, qui lui parle ? Qui a intérêt à chercher à vous voir aller mieux ? Votre âme, mes amours. Et elle, elle a les solutions, parce qu’elle a l’amour, et que l’amour, c’est toujours LA solution. Si vous comprenez cela, si vous voyez comment cela se passe, la prochaine fois que vous lirez un livre, alors, vous pourrez voir que votre esprit vous titille. Alors, vous pourrez vous dire que votre âme veut se placer dans votre corps animé et conscient, le temps de puiser en vous la solution. De vous remplir d’elle.

Quand vous lisez, c’est bien pour vous remplir, non ?

Et si vous faites cela, mes amours, alors, vous pourrez enfin parler avec votre âme !

C’est encore mieux qu’un ange gardien, vous savez ?

Marie

Table des messanges