L'infini de l'amour-2 avril 2011

Aujourd'hui, vous considérez que le progrès vous a amenés au summum de la connaissance. Et vous regardez vos grands-parents, et aussi vos parents, ou même vos cousin(e)s à peine plus âgés que vous, comme des retardataires. Comme des gens qui ne savent ou ne savaient pas tout.

Comment vous regarderont vos enfants ? Et vos petits enfants ?

Savoir que la terre est ronde est une telle évidence. Comment les anciens ne l'ont-ils pas vu, et pourquoi diantre se sont-ils battus à ce sujet, pourquoi grands dieux ont-ils mis sur des bûchers les gens qui s'en étaient rendu compte « trop tôt » ?

Dans cent ans, où en serez-vous ? Aurez-vous enfin compris que tout tourne autour de l'amour ? Que c'est une évidence totale ? Que vous êtes très retardataires, quand vous ne voyez pas cela, et donc, ne le mettez pas en pratique ?

Aurez-vous enfin compris qu'il y a une autre dimension ?

Il n'y a pas si longtemps, vous découvriez l'atome. Imaginez que vous en parlez à un homme de Cro-Magnon, et il vous rira au nez (eh oui, les hommes de Cro-Magnon avaient aussi le sens de l'humour, car l'humour va très bien à l'amour). Imaginez que vous en parlez à Louis onze, vous verrez comme vous serez très vite hérétique, stupide, borné, bon à jeter.

Dans quelque temps, vous découvrirez la nouvelle dimension de l'amour, c'est comme les atomes, quelque chose qu'on ne peut pas voir à l'œil nu, mais qui est là et bien là, en vous.

Et les descendants de ces découvreurs se demanderont comme vous, quand vous pensez à ces ignares qui croyaient dur comme fer que la terre était plate, comment cela, cette dimension de l'amour, aura pu si longtemps vous échapper, d'autant plus qu'il n'est pas besoin de microscope, ni d'observation savante, pour savoir que tout le monde aime, et peut aimer bien mieux et bien plus.

Quand vos ancêtres préhistoriques (et même bien plus proches d'aujourd'hui) regardaient les étoiles, ils ne savaient pas qu'il y en avait d'autres, encore, plus loin. Ils ne savaient même pas ce que c'était, les bougres d'idiots ! Et ils ne savaient pas du tout que dans le silex qui leur servait à faire du feu, il y avait des atomes.

Vous ne savez pas que dans les atomes, il y a encore, comme dans les poupées russes, encore plus petit. Et ainsi de suite. Vous ne savez pas que dans ce grand de l'espace, il y a encore plus immense.

Soyez lucides. Soyez petits comme un homme devant les étoiles quand vous vous croyez trop important, dans le cas, par exemple, où vous pensez, grossière erreur, qu'une seule personne peut valoir deux animaux. Soyez grand quand vous vous êtes laissé écraser, regardez vers les étoiles. Et vous aurez une idée de l'infini de l'amour.

Marie

Table des messanges