Le talent

Pour parler de talent, pensez à René Goscinny, qui a tant eu de mal à fonder son magasine Pilote, et qui a emmené à sa suite, dans sa lumière, des artistes, lesquels se sont retournés contre lui en 1968, parce que c'était la mode de contester le pouvoir établi, alors qu'il n'y avait pas de pouvoir chez Goscinny, il n'y avait que la force de créer quelque chose qui passionne encore les gens de tous âges.

Le talent n’a rien à voir avec le Pouvoir, sauf l’idée de pouvoir faire ce qu’on a envie de faire, et de le faire bien.

Jacques Brel disait et dit toujours que le talent, c'est avoir envie de faire quelque chose, et beaucoup de travail pour y arriver. Il a tellement raison ! Mais il y a encore aujourd'hui des artistes pour s'offusquer de cette réalité, parce qu'elle va à l'encontre de l'idée de noblesse inculquée dans le concept de talent par des générations de vraies et de pseudo stars, qui ont laissé croire, parce que cela les mettait sur un piédestal, parce que cela faisait d'elles des exemples, que le talent, c'était la réussite. Tel n'est absolument pas le cas. En revanche, si avoir du talent, c'est avoir très envie de faire quelque chose, et travailler pour le faire bien, alors, oui, on peut avoir du talent en faisant la cuisine, même pour soi seul, on peut avoir du talent en faisant l'amour, en peignant, que sais-je encore, pour peu qu'on se donne du mal pour faire quelque chose de vrai, de fort, avec l'appui de l'expérience, de la volonté, de l'espoir, et de l'amour. Pour certains, le talent, sans qu'ils s'en rendent compte finalement, cela revient à faire partie d'une famille, d'une noblesse, dans laquelle on a ou non la chance d’être accepté, et c’est plus facile si on a un parent déjà en place dans le milieu où l’on veut accéder, alors que le talent se suffit à lui-même, c’est une petite lueur ou une grande lumière qui est en chacun de vous, libre à vous de la faire briller. Si l’appui d’un parent est nécessaire pour s’accomplir, cela s’appelle la réussite appuyée. Nul n’a besoin de l’aide de quiconque pour être ce qu’il est, que la réussite soit au rendez-vous ou non, et contrairement à ce que disent les requins qui veulent prendre de l’ascendant sur vous, ou les ignorants : nul n’est remplaçable !

Dans ces milieux où le petit ou le grand coup de pouce sont de mise, et où ils marchent le mieux, on ne trouve pas de hiérarchie, mais une monarchie, avec une étiquette à respecter, avec un roi, des nobles, des nobliaux, et des manants.

Le talent, c’est l’envie, et les moyens qu’on se donne à soi-même pour réaliser ses rêves.

Avoir du talent, cela ne veut pas dire vouloir arriver, vouloir être connu à tout crin, cela veut dire, reconnaissance ou non, aller jusqu'au bout de ce pour quoi on est fait. Cela, c'est admirable, dans n'importe quel corps de métier, artistique ou non. Le reste, ce n'est que de la Star Academy, c'est à dire de la poudre aux yeux.

Marie

-----

19 août 2008

Se donner de l'auteur

Bien des artistes confondent les mots « hauteur » et « auteur ». Ils se donnent de « l'auteur » comme ils se donneraient de la hauteur, à tel point que le microcosme des artistes reconnus est un ersatz de l'aristocratie, honnie et étêtée pourtant par le peuple, celui-là même qui laisse la télévision fabriquer des stars. Ne devrais-je pas plutôt dire Tsars ?

Mettez-vous à leur place : on ne cesse, dès lors qu'ils remportent du succès, de leur dire qu'ils sont merveilleux, alors, ils finissent par y croire plus que de raison. Vous aussi, « l'inconnu », vous êtes merveilleux, mais vous ne le savez, en revanche, pas assez. Qu'attendez-vous pour mettre en valeur tout ce qui est merveilleux en vous ? Que Michel Drucker vienne chez vous pour vous le dire ? Vous attendrez toute l’éternité.

Marie

-----

12 juillet 2008

L'immense talent

Avoir une immense envie de faire quelque chose, c'est avoir un immense talent. Vous, quel est donc votre immense talent, quels sont, même, vos immenses talents ? Chacun d'entre vous en a au moins un, à vous de le découvrir, de le faire grandir, fructifier, et il vous illuminera dans le noir où vous vous trouvez. C'est facile, il suffit de connaître vos belles envies pures et véritables. Et en croyant à ces envies, vous croirez aux miracles. Enfin, en réalisant vos envies, ce qui est possible puisque c'est toujours ce pour quoi vous êtes faits, vous accomplirez un miracle !

Marie

Table des messanges