L’esprit, habit du J’aime :

L’esprit est ce qui habille le J’aime, le J’aime s’en sert comme d’un outil pour prendre et donner de l’amour, et d’une vie à l’autre, il s’en sert aussi comme d’une panoplie. L’esprit se modifie par le J’aime, comme un habit se coud.

D’ailleurs le J’aime, qui n’est pas complètement dans la connaissance globale dès lors qu’il est dans un corps, peut se tromper, surtout si vous ne l’écoutez pas dans votre conscient et qu’il est sans cesse obligé d’arrêter ce qu’il fait pour vous pousser à faire ce qu’il veut. Il peut se tromper, par exemple, en enlevant une partie de son esprit pour l’améliorer et rattacher cette partie autrement, puis oublier de la rattacher. Le corps, qui agit sans état d’âme pour tirer les sonnettes d’alarme, peut alors vous mettre en situation de perdre une partie de lui. Un doigt, une main, une jambe… De la même façon qu’une jambe coupée est rapidement irrécupérable, une partie de l’esprit coupée sèche et devient inutilisable. Il faudra attendre la prochaine vie pour retrouver un esprit intégral.

Marie.

Je n'ai pas compris cette partie, tu peux me l'expliquer ou me donner un exemple ? Merci à toi.
Il peut se tromper, par exemple, en enlevant une partie de son esprit pour l’améliorer et rattacher cette partie autrement, puis oublier de la rattacher.

----------

Imane répond :
Je n'ai pas compris cette partie, tu peux me l'expliquer ou me donner un exemple. Merci à toi.

"Il peut se tromper, par exemple, en enlevant une partie de son esprit pour l’améliorer et rattacher cette partie autrement, puis oublier de la rattacher."

----------

L’esprit est composé de plusieurs parties, qui sont modelables, comme les pièces d’un puzzle. L’esprit est extrêmement complexe. Les psychanalystes et autres chercheurs se trompent en confondant inconscient et esprit, en lui donnant une complexité énorme, alors que l’inconscient, c’est le J’aime, qui est tout simple, et que le conscient, qui est ce que nous appelons l’esprit, contient, lui, toute la complexité imaginable. Le J’aime est tout d’une pièce, il est Amour, il prend l’Amour, il rend l’Amour amplifié. Quoi de plus simple ?

L’esprit, c’est l’outil le plus compliqué qui soit, parce que c’est l’outil qu’utilise le J’aime pour prendre et donner l’Amour, par tous les moyens de communication possible. L’esprit est donc, pourrait-on dire, en mille morceaux. Et le J’aime orchestre toutes ces pièces du puzzle comme il souhaite ou comme il peut, selon.

Gabriel.

Table des messanges