Les mains jointes-8 février 2010

Lorsque vous priez, même si vous récitez un texte qui nous bassine parce qu’il est répétitif pour nous comme pour vous, il y a quand même une bonne chose dans cet acte : si vous faites le geste de joindre les mains sur votre plexus, vous dirigez le flux de votre esprit vers votre âme, et donc vers le ciel et l’amour. C’est comme une antenne, à laquelle votre corps physique donne un vecteur pour que votre âme entende votre prière. Oh, votre âme vous entend, même si vous ne joignez pas les mains, bien sûr, mais en concentrant ce flux de lumière venant de votre incarnation, vous entrez en liaison avec elle d’une façon particulière. Vous faites un geste vers elle. Et vers le haut. Vers l’amour. Si vous prenez conscience de cela, si vous le voyez maintenant comme un acte officiel pour rejoindre l’harmonie de l’amour, alors, ce n’est pas que vous serez mieux entendu par votre âme, mais le fait est que vous entendrez bien mieux sa réponse ! Car l’âme et les anges ont toujours une réponse à la prière, mais vous ne daignez pas croire que vous pourriez l’entendre.

Quand vous aurez fait ce geste en ayant connaissance de ce qu’il met en cause, quand vous l’aurez bien assimilé, alors, vous n’aurez plus besoin de le faire. Car c’est juste un outil, un mode d’emploi pour entrer en communication avec là-haut. Comme pour un métier, quand vous aurez acquis cette base pour entendre votre âme et aussi votre ange, alors, vous comprendrez que vous n’aurez plus besoin de le faire. Et c’est quand vous saurez que vous n’avez plus besoin de le faire, quand vous comprendrez exactement pourquoi et comment, que vous pourrez en déduire avec raison que vous entendez parfaitement votre ange, votre âme, et le ciel.

Marie

Table des messanges