Les dangers de la connaissance globale. 30 octobre 2017

Luc : Imane me laisse une question, suite au messange sur l’argent, que je venais de mettre en ligne sur le site. Comme cela fait plusieurs fois qu’Imane me dit qu’elle m’a laissé un message télépathique, ou qu’elle se dit que j’ai reçu les images de ce qu’elle vient de vivre à des centaines de kilomètres de moi, je dois faire un éclaircissement. Oui, cela arrive, oui, c’est possible, mais cela n’est pas automatique, pas sans erreur, pas un but à atteindre, car pour recevoir tout cela, il faut être en liaison avec la connaissance globale, et cela représente un danger.

----

Imane : j'ai un problème avec ma relation avec l'argent. Je le sais. Et maintenant je suis prête à le régler et à comprendre. Tu peux m'aider à mieux comprendre le pourquoi du comment et en guérir.

----

Luc : tu sais, je crois que tu vois la médiumnité et tout ce que j'explique comme une magie grâce à laquelle on peut aller voir dans les gens, voir les images des vies des gens quand on veut, comme une réception sur de tout ce qu'on ne voit pas et de ce que les autres ne perçoivent pas. ce n'est pas ça, et on n'est pas infaillible. Ça ne mène pas à ça. ça, c'est quand on est là haut, mais ici, on est dans un corps, et si on travaille sa sensibilité, ça ne veut pas dire qu'on a accès a tout même en le travaillant tout le temps. je ne me fâche pas du tout en disant ça, mais je vois que ça fait plusieurs fois que tu attends que je voies ce que tu as vu, que je reçoive une de tes pensées. Ce n'est pas que c'est impossible, ça fonctionne, mais pas comme ça. Je veux dire, notre J'aime, les anges, ce sont eux qui, quand ils se relient a la connaissance globale, peuvent faire passer telle ou telle chose, mais ils ne le font que si nous avons déjà foi en nous et seulement si ça peut nous aider et aider d'autres gens a une élévation spirituelle. Je veux dire, comme Allan Kardec l’a écrit il y a longtemps, que nous n'aurons pas de preuve avant d'avoir la foi. Je ne parle par de religion ni même de croyance, je parle de savoir l'amour. Je ne peux pas lire en toi ce que tu penses de l'argent si tu ne le dis pas. Tu sais pourquoi ? Parce que c'est le fait de le dire, toi, qui fera que toi, tu prendras conscience du mécanisme qui ne va pas, et qui te donnera la clé pour combattre le problème. Parce que le problème est dans ton conscient, il n'est pas dans ton J'aime. Et la solution est en toi, pas en moi. Il n'y a pas d'accès à la connaissance globale en permanence, ici. Et je crois que je te lavais expliqué. heureusement, parce que sinon, tu aurais dans tes bras la petite Maëlys, tu sais, cette petite fille qui a disparu dernièrement, et elle te dirait comment elle a vécu ce que ce type lui a fait, ce qu'il lui a dit pour qu'elle se taise, et ce qu'elle a pensé, et comment elle a souffert quand un homme l’a violée et tout ce qui s'en est suivi, et tu te retrouverais dans son corps, et tu vivrais son désarroi, sa terreur, son appel vers ses parents, son incompréhensible malchance, tu ne le vivrais pas comme dans un film, mais dans sa réalité. Moi, je l'ai reçu, ça. Elle me l’a envoyé plusieurs jours e suite, la semaine dernière, et je l’ai reçu. En partie, parce ce que j'ai bien pris la petite fille dans mes bras, je lui ai bien dit qu’elle avait sa place au ciel et dans mes rosiers (dans mon jardin, j’ai de nombreux rosiers que je dédie aux âmes qui veulent les utiliser comme des portes pour avoir un dialogue ici), et dans mon cœur, mais j'ai repoussé tout ce que j'ai pu des terribles souffrances qu'elle a vécues. j'ai reçu ça et je ne le souhaite à personne.

Heureusement que ce n'est pas comme ça, heureusement qu'on ne peut pas ouvrir en permanence ce qui est dans la connaissance globale. Tu sais... Heureusement !

Quand on reçoit des images terribles, comme ça, ce sont les EBA qui les véhiculent. Et le j'aime laisse faire, parce qu'il se dit que si on arrivait à dire l'agresseur ce qu'il a dit a sa victime, ce qu'il a pensé, ça lui permettrait, a cet agresseur de libérer sa conscience, de parler, parce que s'il ne parle pas, c'est parce qu'il a trop peur de dire ce qu'il a fait, de s'entendre le dire. Donc de devoir accepter de l’avoir fait, devant soi et devant autrui. Mais moi je ne peux pas aller voir les gendarmes pour leur dire ça. D’abord, ils vont se dire que je suis fou, ensuite, que si je sais tant de chose, je suis peut etre bien l'agresseur. Alors, je ne peux pas le faire. Parce que ça n'aboutirait à rien, ça n'aiderait personne et ça poserait des problèmes en plus. Penses-y : ouvrir la porte, oui, mais pas aux EBA, pas n'importe quelle porte non plus, pas toute la connaissance globale, parce qu'après, on ne peut plus se libérer de ça. Il ne reste plus qu'à apprendre à fermer la porte. Et de ça, on se sent coupable.

Ouvrir la porte à ton ange, oui, à ton J'aime, mais pour le reste, laisse l'ange décider de ce qui peut arriver jusqu'à toi sans te faire trop de mal, parce que c'est son job, et en cela, un ange nous protège. Pas pour le reste, pas pour notre vie sociale, pas pour le pognon, pas pour les histoires d'amour ou de fesses, pas pour nos blessures conscientes. Pour ces dernières, ils nous aident parfois à ce que ce soit plus facile à porter, c'est tout.

La connaissance globale, (certains appellent cela les archives akashiques) pour nous, les incarnés, c’est une boite de Pandore. Les anges savent comment faire avec. Nous, non.

Ajout 23 décembre 2017 : intervention d’Imane

Suite à un échange avec Mon ange Simone, elle a laissé un EBA passer pendant pour que j’apprenne à le repérer. Sauf que je n’ai pas réussi à le voir et c’est Luc qui me l’a dit.

Cela m’a beaucoup frustrée alors j’ai demandé à Luc s’il ne pouvait pas m’aider avec un exercice pour être capable de mieux identifier ceux qui me parlent. Vu que tout n’est qu’énergies. Chacun a sa propre signature.

Voici la réponse de Luc :

-----

Ne va pas trop vite. Ne fais pas l'aspirateur, c'est comme ça qu'on pompe des EBA, qui ne se manifestent pas pendant un temps, mais qui agissent quand il est trop tard. Je te l'ai déjà dit. Ne sois pas anxieuse, je viens de te dire que tu avançais vite et bien. Laisse les choses se faire.

Pour l'anglais, que tu apprends parce que tu es en Irlande, tu vois bien comment ça se passe : tu apprends jour après jour. Tu peux améliorer ça en prenant des cours. Tu le fais.

Eh bien, pour la spiritualité, c'est la même chose, tu prends des cours avec moi, et avec ton ange, et avec ton j’aime, et tu changes d'anges, tu progresses donc comme il faut.

Comment voudrais-tu aller plus vite pour l'anglais ? que les irlandais t'injectent des produits miracles dans les veines, qui contiendraient des mots anglais pour que tu les saches sans les apprendre ? C’est un truc d'EBA, ça.

Et ton souhait de vouloir accélérer ce qui va déjà très très vite, parfois trop, c'est la même chose. J’aimerais bien que tu t'en rendes vraiment compte, et que tu profites de ce que tu apprends, que tu l’engrammes en entier avant de vouloir aspirer encore et encore. Pourquoi faire ?

Tu vas donc avaler des EBA et qu'est-ce qu’ils vont faire ? Quand tu devras aider quelqu'un, ils vont te mettre sur une mauvaise piste, et ce sera la catastrophe. Ils te donneront des morceaux de la connaissance globale, dont tu es avide, et dedans, il n'y aura bientôt plus que la connaissance des souffrances de plein de gens, que tu ne pourras pas stopper.

Tu as envie de ça ?

-----

Suite à son explication, vu que je pensais en avoir fini de courir pour mon évolution, j’ai pu prendre conscience de certaine chose. Voici ma réponse :

Moi, Imane, je pense que c'est parce que ça touche ma « naïveté ». Plus jeune et encore maintenant, je suis d'une naïveté et d'une crédulité des plus affligeantes même si ça s'est amélioré, lol. Alors quand je me fais avoir, je me sens un peu stupide mais en même temps, je dois me voir comme je suis, m'aimer plus et avoir confiance en moi.

Je grandis bien mais pour moi, y a pas de grand changement oufissime, lol, j'ai tendance à voir ce que je dois accomplir en oubliant ce que j'ai accompli.

Mais oui, je vais plutôt régler la source du problème.

-----

Marie intervient aussi :

Le bonheur, ça passe obligatoirement par l'idée d'être heureux de ce qu'on a. Si tu en veux toujours plus, tu ne seras jamais heureuse pleinement. Et tu n'en feras profiter personne.

Quand on est au ciel, si on est heureux, c'est, entre autres, parce qu'on comprend ça : qu'on n'a pas besoin de courir après quelque chose tout le temps, comme les EBA nous l'apprennent sur la terre, par publicité et par marketing interposé.

Quand tu seras au ciel, est ce que tu auras encore besoin d'en avoir plus ? Parce que plus, ça n'existera pas... et pour cause !

Les gens n'arrivent au ciel que quand ils comprennent ça. Personne ne les en empêche, sinon. Mais s'ils n'ont pas compris ça, ils ne voient pas la porte pour le ciel. Ils ne voient que le ciel comme ils l'avaient toujours vu avant. Comme quelque chose après quoi courir, et qui ne les satisfera pas plus que le reste, une fois dedans.

Marie

-----

Tu dis que c’est parce que tu as été frustrée de n’avoir pas vu un EBA que tu demandes à mieux les discerner. Je le comprends très bien, je suis passé par là. Mais la meilleure manière d’apprendre, et la plus rapide, la façon la plus sûre de conserver ce qu’on a appris, c’est de vivre cela comme un tout petit qui apprend à marcher. Un jour, on lui lâche la main, il se fait un peu mal parce qu’il tombe, et c’est à cause de ça qu’il décide d’apprendre à marcher et qu’il y arrive.

En prenant un EBA pour Simone, tu t’es cassée la figure. C’est parce que c’est cuisant que tu vas refuser que ça t’arrive trop souvent dorénavant. Et complètement quand tu auras l’expérience.

Réjouis toi : chaque fois qu’un EBA te met un baton dans les roues, il est obligé de te le donner pour que tu lui tape dessus. En clair, a chaque fois, tu as de nouveaux moyens de reconnaitre les EBA et de les contrer. Tu ne peux pas apprendre plus vite. Apprendre avec une autre méthode, c’est ne pas retenir, c’est juste passer sous les gouttes et c’est ne pas se prémunir véritablement pour l’avenir.

Luc.

-----

En gros , je dois apprendre la patience , vivre le moment présent et en être satisfaite Wink et enfin me concentrer sur la lumière Wink

Pas très compliqué en soit ...surtout que j'ai l’éternité Very Happy

Merci à toi. à vous

Imane.

-----

Quand j'avais les mêmes impatiences que toi, Marie me disait toujours, sans jamais se lasser, et avec un sourire tendre : " Avec de la patience, on apprend à être patient".

je mesure aujourd'hui combien elle avait raison.

Table des messanges