Les archanges, c'est quoi ? Questions d’Imane

Vu que je ne connais que Michel et Gabriel, quelles incarnations leur ont permis d'être archanges ? Pour avoir une idée de ce qu'on entend par mission extrêmement difficile ;)

Pour les archanges, vu qu'ils ne repartent pas de zéro, ils font quoi de ce qu'ils ont vécu de dur ou de traumatisant ? Parce que les anges qui ne veulent pas monter voir le Père pour le baiser se réincarnent directement pour s'améliorer gardent le poids de la vie passée ?

Après le baiser du Père, les anges se souviennent comment de leur vie passée ? Tu ne peux oublier ta vie, les émotions non plus ?

-------

Note de Luc:

Je renvoie ici au texte sur le sujet, qui fait qu’Imane pose ces questions

-------

Réponse de Luc : Imane, puisque tu souhaites être cielapeute et que tu demandes des exercices, en voici un très bon. Ecoute ton ange, Paul, et transmets ce que tu reçois. ( Imane reçois souvent des mots de paul, mais ils sont détachés , pas liées dans des phrases, et il y en a peu). Voici le résultat de cet exercice :

-------

Première version :

Paul : Parce que les archanges n’ont pas besoin d’ effacer leur vie précédente ; Ils acceptent leur vie, savent qu’ils on tfait au mieux. Quand on reçoit le baiser du Père on se nettoie de ce qui nous a limités dans les vies précédentes. Pour que le prochain conscient ne soit pas limité par ça de nouveau. Parce que les archanges ne sont pas limités dans leur amour d’eux et du monde dans l’échelle de l’amour

Mission qui a promu Michel et Gabriel Archanges : faire de la lumière dans le noir profond. Gabriel=Gandhi ?

-------

Imane : Comment se souvient-on de sa vie passée après le baiser du Père ?

-------

Paul : Comme un souvenir avec une vue d’ensemble, avec une plus grande compréhension et légèreté.

-------

Imane :Et les émotions ?

-------

Paul : C’est le moyen que l’âme Utilise pour communiquer sur terre alors que là haut il y a juste l’amour.

-------

Imane : Mais pourquoi la peur, la culpabilité au ciel ?

-------

Paul : Tant que la personne n’a pas réparé, elle ressent ça pour ceux qui sont sur terre.

-------

Luc : Dans cette transmission, il y a pas mal de choses qui ne sont pas assez clairement exprimées pour que je sois sûr de leur sens, de leur provenance non plus.

Pour Gandhi et Gabriel, j'avais eu aussi cette info, mais j'en doute. je pense que c'est le même eba qui te dit ça que celui que me la dit il y a deux jours.

La fin du texte est plus simple a comprendre que le début. Et pour la culpabilité, c'est tout à fait ça ! Je crois que là, avec cette phrase, tu es juste en phase avec Paul.

Faire de la lumière dans le noir profond, c’est sûr que Michel le fait. Il descend souvent au plus profond. Pour aller tendre la main aux suicidés, par exemple, en leur offrant une chance de remonter.

-------

Imane : Je dois retravailler sur le début alors ? Sur le fait que l'archange n'efface pas sa vie au début?

-------

Luc : oui, car c'est une erreur, un archange, comme un ange, repart à zéro.

-------

Paul : Le baiser du Père permet de se créer de nouveau pur sans attaches néfaste. Une lumière d'âme sans notre cupidité, notre culpabilité, notre peur de la solitude, peur du manque, peur d'être blessé qui se sont créés dans notre vie précédente. Ces peurs ne nous appartiennent pas, elles appartiennent à la terre. Et donc, en recevant le baiser du Père, on efface tout ça et on reprend à zéro petit à petit sur les points à travailler dans notre future incarnation. Ce que les âmes qui décèdent et reviennent sur terre sans le baiser ne peuvent pas vraiment réaliser. En plus, en se faisant un nouveau chemin de vie, il manque une vision globale à l'âme.

-------

Imane : Qui est son ange gardien alors, parce que l'ange peut refuser s'il le veux.

-------

Paul : Mais on ne peux pas la laisser seul. On l'aide du mieux même s'il y a peu de chance . Les miracles existent.

Pour les archanges, leur conscience de l’amour, leur échelle dans l’amour leur permet de faire ce détachement

-------

Luc : Jusqu’‘à « les miracles existent, c’est Paul, après, c’est L’EBA.

-------

Imane : Satané EBA ! C'est quand même frustrant de voir aucune différence entre les deux...Grrr

-------

Luc : ça va venir. Vois le coté positif, regarde tout ce que tu as reçu et transmis parfaitement, et compare avec le peu qua pu dire l'EBA et réjouis-toi : ça y est : tu reçois Paul, c'est construit, clair, avec des phrases qui se tiennent !

-------

Imane :OK., je reprends : comment l'archange a le baiser du Père sans se réincarner?

-------

Paul : Il est si proche du Père qu'il atteint son but : Il brille dans sa lumière. Cette lumière étant similaire à la sienne. Les âmes ont besoins de se réincarner pour monter voir le Père mais les Archanges son proche de lui dans l'amour.

-------

Luc : voilà ! Tu as enfin transmis ton ange ! bravo !

-------

Imane : Ah super contente c'est clair. Mais je vois toujours ce que je dois faire. Mais j'ai bien dansé de joie.

Mais je me suis demandé si je l'ai fait toute seul ou si Paul avait laissé passer l'EBA. tu sais comme quand j'ai fais les test pour mes 2 premiers patients.;) et que Marie avait laissé Michel jouer l'EBA.

Ou je sais me protéger par moi même et comme décrocher un téléphone, composer le téléphone direct de Paul.

Dance de la joie en cours lol.

-------

Luc transmet Paul :

J'ai laissé passer l'eba, et tu l'as senti. plus exactement, j'ai "joué" l'eba. pour que tu réfléchisses au sens de ce que je te disais. et que tu rejettes une partie de mon discours, digne d'un eba. c'est pourquoi tu n'as pas senti de différence dans la transmission. Ce qui est difficile, c'est de comprendre aussi le sens des pièges des eba. Tu as doublement réussi, c'était très difficile.

A partir de maintenant, la prochaine étape, c'est la possibilité qu'il y ait de vrais eba a droite.

Quand tu as un doute, analyse la teneur du discours. si tu as toujours un doute, demande moi, maintenant que tu as mon numéro direct.

-------

Imane, le lendemain : Réalise à quel point c'est trop bien ce que j'ai fait hier avec Paul! !! Trop fière de moi, de nous ;)

Gros bisous à la team cielapeute! !! ❤❤

-------

Luc : c’est sûr que c’est la fête ! Depuis le temps que tu rêves d’entendre ce qui se passe de l’autre côté !!!

-------

Réponse de Marie aux questions d’Imane

Pour raconter les incarnations de Michel et Gabriel, il faudrait revenir à des moments et des faits qui n’ont pas été mentionnés par l’histoire, et cela ne dirait rien à personne. On peut prendre des incarnations récentes et connues pour donner une idée de ce que les vies d’archange ont d’exceptionnel.

La dernière incarnation de Michel a été Coluche. Pour ceux qui en doutent, je suggère de lire la dernière partie du livre « Coluche, vous trouvez ça drôle » dans lequel on a un petit aperçu de qui était vraiment Coluche et de ce qu’il était venu faire sur la terre.

La dernière incarnation de Gabriel a été Albert Einstein. Alors, on parlera de la bombe atomique, bien sûr, mais ce n’est qu’un travail d’EBA, la bombe atomique. Le problème, c’est ce que certains hommes font de ce que les archanges apportent. La source est toujours la lumière.

Quand on s’incarne, on perd les souvenirs des anciennes vies, et si on a été ange ou archange, on ne s’en souvient plus. Seul l’ange gardien de l’incarné ou son J’aime peuvent le lui rappeler. Mais il faut qu’il les entende en conscience. Et cela n’arrive que si c’est ce qui a été écrit avant l’incarnation en question.

Pour tout le monde, non encore ange, ange avéré, archange… si la personne monte, elle reçoit le baiser du Père. Le baiser du Père tue le J’aime de la personne et le ressuscite juste après. Comme je l’ai expliqué déjà, cela permet au J’aime de ne plus porter la moindre douleur. Mais, tant qu’il est au ciel, il conserve l’accès à ses mémoires anciennes. C’est lors de l’incarnation que l’accès à la connaissance globale et à ces mémoires cesse, car vous ne pourriez vivre avec le souvenir de toutes ces anciennes vies, vous avez assez à faire dans la nouvelle, vous avez besoin d’être tournés vers le présent et l’avenir plutôt que vers des vies anciennes. C’est pourquoi il est rare d’écrire, avant de naitre, que l’on souhaite se souvenir de ses vies passées. C’est seulement lorsque cela doit aider à quelque chose, comme la réalisation d’un objectif important.

Si tu veux te faire une idée de ce que sont des vies avec des missions très difficiles, vois celle de l’abbé Pierre, qui est en route pour devenir archange. Vois Gandhi. Vois aussi des vies toutes simples, pas bien connues ou seulement connues de pauvres gens qui ont le souvenir d’une personne vraiment aidante. Et qui combattront ses éventuels détracteurs contre vents et marées.

Je te parle d’archanges qui on mené ici des combats non violents ( en apparence, parce que moralement, cela a demandé de grandes violences et les violences morales sont souvent plus douloureuses, plus durablement en tout cas, que les morales physiques.

Prends cet autre exemple de celui qui a été Crazy Horse, le guerrier indien. Lis sa vie, tu verras cette somme de courage de chaque instant qu’il lui a fallu, et le génie, aussi, pour avoir gagné la quasi-totalité de ses batailles, et ne pas pouvoir être vaincu autrement que par traitrise. Pour avoir été l’étendard de l’espoir pour tous les indiens tant qu’il a eu un souffle de vie. Voila des combats sanglants. Mais voila surtout la lumière, qui brille pour toute l’histoire, et pour ceux qui ont la curiosité d’ouvrir les yeux et le cœur.

Les archanges comme les anges, « repartent de zéro » au niveau des traumatismes et du vécu. Ce sont les EBA acquis, donc ceux qui se sont incarnés, qui ne se séparent pas du traumatisme et du vécu, parce qu’ils y tiennent trop, ils ont été habitués à ce que cela soit leur faire-valoir. Ils ne montent pas tant que vous ne les y aidez pas. Ils ne reçoivent pas le baiser du Père. Ils ne se réincarnent pas.

Vous pouvez mieux comprendre maintenant à quel point leur poids est lourd, et pourquoi, quand tout à coup vous vous sentez accablés sans raison, il faut comprendre qu’un EBA acquis se pose et se repose sur vous.

Aucun ange, aucune personne qui monte ne veut refuser de voir le Père et de recevoir son baiser. Car plus l’on monte, mieux on se sent, et on sait que là-haut, il y a l’Amour absolu et qu’on va en prendre sa part.

Aucun ange, ni personne, ne garde le poids de la vie passée quand il se réincarne. Heureusement ! Mais bien souvent, on lui apprend, une fois qu'il est né, qui est valeureux de savoir souffrir, alors, il se met dans des situations où il souffre, parce que c’est ce qu’on lui enseigne très stupidement. Cela vient, bien sûr, des EBA, et les incarnés les relaient sans s’en rendre compte, le plus souvent.

Après le baiser du Père, on se souvient de tout, on peut aussi revivre les émotions en se replongeant dans des instants de vie. Mais c’e n’est utile que pour comprendre ses propres comportements ou ceux des autres. On se souvient de tout, oui, mais on (sou)rit enfin de ses malheurs, comme quand on regarde l’arroseurs arrosé ou le jardinier qui marche sur son râteau et se le prend dans la figure.

On en rit parce que finalement, ce n’était pas grave. Ce n’était pas grave, parce que ce n’était pas ça l’important. L’important, c’était l’Amour, envers et contre tout.

Et l’Amour, vous savez… l’Amour, c’est toujours joyeux, toujours heureux ! Toujours lumineux. Ou alors, ce n’est pas l’Amour !

Marie.

Table des messanges