Le Réclamour-6 octobre 2008

Le monde souffre gravement d'une maladie qui n'est pas incurable, mais très contagieuse, et qui s'appelle le Réclamour.

On ne réclame pas l'amour à corps et à cri. On le prend là où il est. Sinon, à le réclamer comme un dû, comme une subvention d'état ou une assurance chômage, on ne reçoit qu'un ersatz, un trompe-l'âme qui conduit aux plus grandes déceptions. Quand on ne trouve pas cet amour chez les autres, il faut aller le trouver en soi-même, pour qu'on le voie et qu'on s'en émerveille. On n'obtient pas l'amour en s'apitoyant sur soi-même, mais tout simplement en s'en payant le luxe. Et cela ne coûte rien ! Il faut oser s'aimer pour être aimé. Il faut oser s'aimer sans orgueil, sans vanité, pour être aimé sans possessivité.

Il faut aimer ceux qui vous font peur pour ne plus avoir peur, ce qui veut dire qu'il ne faut pas les laisser faire. En aimant ceux-là, vous pouvez commencer à vous mettre à leur place, donc, à comprendre ce qui leur manque, et ce qui les pousse à vous faire du mal. De là, vous pouvez les aider à trouver la source de leurs peines, de leur haine, et leur donner les moyens de la tarir.

Jésus

Table des messanges