L’enfer et le paradis

Vous parlez, dans de nombreuses religions, du paradis. Ceux qui y croient disent qu’ils vont aller au paradis s’ils sont bons et s’ils pratiquent correctement le dogme, et que les « méchants », ceux qui ne croient pas, ou ceux qui font le mal, vont aller en enfer. Mais dites-moi, si vous n’êtes pas encore au paradis, où êtes-vous ? Etes-vous au purgatoire ? Non, puisque, selon la religion catholique, le purgatoire, c’est après la vie et avant le paradis. Etes-vous dans le néant ? Non, puisque vous existez, puisque la matière existe. Si vous êtes cartésien et logique, vous ne pouvez qu’en déduire que vous êtes dans le seul lieu qui reste : l’enfer. Vous n’y êtes pas parce que vous êtes punis, vous y êtes parce que vous vouliez, avant de naître, anéantir l’enfer, parce que, comme tout le monde, vous vous êtes donné cette mission. Faites-le. L’enfer commence en vous, il est dans ce que vous laissez faire de mauvais pour la terre, dans ce que vous avez de haine, de renoncement, de refus d’apprendre, de refus de pardonner, de refus d’aimer.

Ce n’est pas quand vous serez au paradis que vous pourrez vous débarrasser de l’enfer. C’est maintenant, quand vous êtes sur la terre, et c’est pour cela que nous vous aimons comme vous aimez vos enfants, parce que vous faites cela, vous subissez ces peines pour que l’amour gagne, et il gagnera. Vous êtes des combattants de Dieu, et c’est aussi pour cela que Dieu vous aime. Combattez, donc, déracinez les mauvaises herbes qui poussent dans vos jardins secrets, j’y ferai pousser des roses.

Et ceux qui pensent qu’ils sont « bons », justement ? Sur quoi se basent-ils pour arriver à mériter le ciel à leurs yeux, et aux yeux des autres hommes ? Sur des agenouillements, sur des rites, pour ne pas fâcher le ciel. On a peur du ciel et de son jugement, on lui fait des cérémoniaux, alors que le ciel, c’est l'amour, le ciel ne juge pas, le ciel n’a pas besoin de cérémoniaux. Et ce n’est pas aux autres hommes de juger la bonne ou mauvaise conduite des autres, en ce qui concerne l’élévation de l’âme, car cela se ferait selon des codes, des rites, et non selon une connaissance réelle de l’âme de l’individu, et je le répète, vous seul serez apte à vous juger vous-même, le moment venu, dans un état de conscience parfait, car même si les anges vous connaissent entièrement, vous seul avez vécu votre vie.

Ceux qui veulent faire croire qu’ils peuvent effectuer un jugement valable sur une ou des personnes, parce qu’elles agiraient mal, ou parce qu’elles ne croiraient pas à l’une ou l’autre religion, ne sont que des profiteurs de misère, de crédulité. Cela va jusqu’à pousser les personnes endoctrinées à aider ceux qui vont contre leurs intérêts profonds. Cela est valable pour les croisades comme pour les Ben Laden, c’est une pensée d’un autre âge, remise au goût du jour de loin en loin par des gens dont la seule finalité absurde est de régner, finalement, sur un monde détruit. Lorsque viendra l’heure, la mort elle-même dédaignera ceux-là. Ils n’auront pour subsister que le pain rassis de leur existence et le sel de leurs larmes. Ils seront dans le néant, ce « rien » qu’ils auront conquis.

A part ceux-là, les musulmans, les catholiques, les gens de toutes les religions peuvent rejoindre le paradis, peu importe leur croyance, ce qui compte, c’est d’apprendre et d’aimer. Ceux qui le savent ont déjà un petit morceau du paradis en eux.

Marie

Table des messanges