Le "Je m'aime" -7 janvier 2010

Je vous aime.

Je vous aime tellement et mille fois mille milliard de tellement.

Je NOUS aime.

Dire « je m'aime » c'est la promesse de dire « je t'aime »

et c'est le comprendre, l'accepter, et le vivre.

Voilà une belle prière : elle est tellement courte qu'on ne peut l'associer à un rite,

elle dit : « je m'aime ».

Dites-le chaque fois que vous avez perdu le fil qui vous relie à ce qui aime en vous.

Ne le récitez pas, ne le faites pas comme un automatisme,

pensez ce que vous dites, et aux implications de cette phrase.

La réciter la ternira et lui enlèvera toute consistance.

Ce n'est pas une prière qui demande, c'est une prière qui offre et qui montre donc la puissance absolue de l'amour, loin de l'orgueil et de l'ego.

L'amour est là, en vous.

Ne vous réjouissez-vous pas de vous faire un cadeau à vous-même ?

Dire « je m'aime », c'est se faire un cadeau,

et déborder d'envie de le partager.

Un jour, je redirai ces mots-là à la multitude, depuis une colline, de sous un arbre,

un jour, je redirai tout cela

en harmonie avec mon corps, mon esprit.

Je serai l'âme de votre amour,

je répandrai le vôtre,

et il se donnera,

et il se recevra.

Alors, celui qui est né mon frère, Belzébuth, et qui pour l’instant ne veut pas être ce frère qu’il est pourtant, parce qu'il refuse l'amour,

n’ayant plus d'âme incarnée vulnérable à toucher,

viendra à moi

prendre sa part d'amour,

et aimera.

Ce sera une grande première !

Une GRANDE réjouissance !

Jésus.

Table des messanges