« Le fils de l'Homme »

Vous pouvez lire souvent, dans l'évangile, cette expression qui m'était familière : « Le fils de l'Homme ».

Que voulais-je dire par ces mots ?

Je parlais également souvent de mon Père, et je vous ai dit ici que lorsque je disais cela, je parlais en vérité aussi bien de mon père biologique, Joseph, que du père éternel, justement, car c’était le même, en Joseph il s’était incarné. J'étais le fils de l'homme incarné. Voilà ce que cela voulait dire. Parce que j'espérais que vous poseriez la question, « Mais qui est l'homme ? Qui est le Père ? ». Et je vous aurais répondu, et je vous l'aurais désigné, et après sa mort même, il serait ressuscité devant vous et vous aurait parlé d'amour mieux que moi. Mais il y avait encore un autre sens à cette expression. Elle voulait dire que si j'étais le fils de l'homme, vous aussi, vous l'étiez, puisque vous étiez fils d'un père incarné, et que, comme le Père est dans tout, vous aussi, vous aviez droit à l'appellation fils ou fille de l'Homme.

Jésus

Table des messanges