Le cycle d'Hitler

Marie nous ayant dit qu’Hitler était dans un cycle : il naissait et mourrait de suite, effrayé par l’énormité des réparations qu’il a à effectuer en s’incarnant, Philippe réagit :

-----

Je souhaite demander une précision à Marie sur le destin de Hitler : en quoi des multiples cycles naissance-mort prématurées peuvent-ils servir de rédemption ? De plus, pourquoi infliger une souffrance aux parents qui perdent un enfant en bas âge ?

Philippe

Si tu lis bien le site, tu verras que personne ne juge personne, au ciel, à part vous-même, le jour où vous arrivez vers nous, et cela, c’est quand vous le voulez bien. Ce n’est pas toujours le cas, lorsque vous êtes trop attaché à la matière, par exemple.

Ce n’est donc pas une punition de Dieu, qui ne punit pas, que ces réincarnations successives d’Hitler, mais bien son choix à lui. Ce n’est pas dans un but de rédemption qu’il fait mais tout simplement parce qu’il ne s’estimait ni digne de vivre sur terre ni digne d’être au ciel.

Marie

-----

Bien sûr que les humains ont leur libre-arbitre, mais quand même, si Marie était apparue à Simon-de-Montfort, Hitler (évidemment) ou Pinochet, par exemple, et si Mahomet apparaissait à Ben Laden, que de souffrances on éviterait ici-bas !

D'ailleurs, apparaître à quelqu'un pour essayer de lui faire voir la lumière, est-ce vraiment aller contre le libre-arbitre ?

Philippe

-----

Philippe, tu ne vois pas assez grand, tu regardes les choses de tout près alors qu’il faut prendre du recul.

Je suis une lumière dans le noir, qui s’étend jusque dans la terre, la preuve en est que dans le noir de vos armures,

vous pouvez me lire sur ce site et dans vos cœurs.

Je suis une lumière qui brille dans le noir, j’apparais donc à qui veut me voir et qui cherche vraiment la lumière, quand celui qui cherche est dans l’autre monde. Cela arrive aussi quand vous êtes incarnés, mais là, il faut l’aide des anges pour relayer la lumière que je donne. Quand vous passez de vie à trépas, parfois, vous ne voulez pas plus me voir que dans la vie, surtout lorsque cette vie a été basée sur la puissance politique, l’argent, l’orgueil… C’est pour cela qu’il y a deux sortes d’EBA. Les originaux, et ceux qui deviennent EBA parce qu’ils ne prennent pas même conscience qu’il y a un ciel. Alors imagine, avec ces gens que tu cites, comme c’est difficile ! Je suis lumière, accessible à tous. Mais je ne peux obliger personne à voir ce qui crève les yeux. On ne peut pas aider quelqu’un qui ne veut pas qu’on l’aide. On peut aimer quelqu’un qui ne veut pas qu’on l’aime, et c’est ce que je fais, mais cela n’est pas toujours suivi de réussite. Imagine un visiteur de ce site qui ne croirait en rien de ce qui est retransmis ici. A quoi cela servirait-il de lui dire « Mais si ! » s’il ne veut pas l’entendre ? Je suis là, j’apparais à tous ceux qui passent dans notre monde, et je les inonde d’amour. Je ne peux les forcer à me voir s’ils ne veulent rien savoir.

Ce n’est pas moi qui ai refusé, donc, d’apparaître devant Hitler, c’est lui qui ne me voyait pas. Car vous avez votre libre arbitre jusqu’au bout.

Marie

-----

La logique d'Hiller

Il est pour le moins étonnant de considérer cette équation qui a permis à Hitler et consorts de s'ériger en dictateurs et de faire ce qu'ils ont fait.

Cette mention « Dieu avec nous » que les SS utilisaient ne pouvait en effet pas trouver une quelconque base de réflexion valable à partir de là, puisque le but était la suppression des Juifs, et que pourtant, Jésus était juif, ce me semble, et qu'il est un pilier non négligeable, n'est-ce pas, de toute la religion dont il est question dans ce « Dieu avec nous ».

Alors, que déduire de cette impensable contradiction, que penser du fait qu'elle ait tout de même entraîné des millions d'êtres à détruire et à s'entre-détruire ?

Il faut aller à la source, et voir qu'Hitler, qui subissait les effets d'une forte résonance avec les ondes d'en bas, n'a été que le pantin des Esprits de Basse Ascension. Puisque le but tout simple des EBA était de combattre Jésus, et donc, les Juifs.

Ce n'est pas tant à Hitler qu'il faut en vouloir, par conséquent, et d'ailleurs, il ne faut en vouloir à personne, mais considérer combien il est facile que vous, comme les autres, deveniez les jouets de ressentis qui ne vous appartiennent pas. Il faut voir clairement que tout le monde se trompe, et que les EBA, comme ils l'ont fait avec les Allemands et l'Axe, s'appuient sur les peurs et les ignorances de chacun pour les rendre collectives, et créer de grands mouvements destructifs.

N'ayez pas peur de vous tromper, vous le ferez tous, c'est nécessaire pour apprendre. Mais bon sang, lorsque vous vous trompez, et qu'enfin vous le voyez, évitez de devenir des jouets des EBA, évitez de vous tromper sur les mêmes points, et réparez ce qui a fatalement été détruit.

La logique d'Hitler, comme celle de tous ceux qui refusent l'amour et le combattent, est celle des EBA. Et comme les EBA veulent le RIEN, la logique des EBA ne s'appuie sur rien.

Moi, je me pose une question, après avoir pris ce recul. Je me demande, et peut-être vous avec moi, comment il se fait que des siècles après, les EBA en soient restés à cette haine de Jésus, au point qu'il fallait détruire ce qui pouvait le symboliser. Alors que Jésus n'est plus là depuis belle lurette. Ne serait-ce pas parce que Jésus représente encore une menace pour les EBA ? Sinon, quelle raison avaient-ils de se déchaîner à nouveau contre lui, post mortem, après avoir, apparemment, déjà réussi il y a deux mille ans ?

J'espère que c'est encore avec vous que je me demande pourquoi cette haine a perduré et perdure, alors que l'adversaire est à terre depuis si longtemps. Ne serait-ce pas parce que Jésus va revenir, et qu'il est un danger pour ce que souhaitent les EBA, c'est-à-dire le RIEN ?

Oui, je vous le dis, mon Fils est revenu, sous un autre nom. Ce n'est pas un revenant, ce n'est pas un fantôme, il est de chair et d'os comme vous, et il n'est pas venu pour accomplir les miracles, cela ne sert à rien, à part à se faire respecter et craindre. Non, il est venu pour que VOUS fassiez le miracle de cesser de juger, de cesser de vous battre, de cesser de croire aux miroirs aux alouettes qu'on vous met devant les yeux et qui vous éblouissent. Il est revenu pour que vous fassiez le miracle de vous aimer.

Jésus n'est pas venu en sauveur, il est venu pour que vous vous sauviez vous-mêmes.

Je me demande si les EBA n'ont pas raison d'avoir peur de Jésus. Pas vous ?

Et du coup, je me demande si vous ne devriez pas l'accueillir à bras ouverts, pour qu'il vous enseigne comment accomplir les miracles que vous allez enfin prodiguer. Vous êtes tous une part de Dieu, Allemands, Arabes, Juifs, sang-mêlé, et vous le pouvez.

Marie

Table des messanges