Le choix des prénoms-16 août 2008

Avant la naissance de votre enfant, vous êtes nombreux à compulser les livres qui parlent des prénoms et des caractères qui y sont associés. S'agit-il là d'une croyance, lorsque vous donnez un sens particulier à un prénom ? Ne serait-ce pas plutôt digne des horoscopes et autres billevesées ? Eh bien, non. Du moins, pas toujours. Comment ? Marie nous dit-elle vraiment que si vous appelez votre enfant Nicolas, il aura le même caractère que les autres Nicolas, et que donc tous les Nicolas ont le même caractère ? Certes non. Je ne dis pas cela. Je dis que certains traits de caractère se retrouvent dans certains prénoms. En vérité, les bébés ne naissent pas vierges d'un caractère. Et ce n'est pas parce que vous les appellerez de telle ou telle manière que cela orientera leur identité. Les enfants ont un caractère qui leur est propre : soit ils ont celui que le Père leur a donné, soit celui qu'ils ont gardé de leur vie précédente. « Mais alors, en quoi mon choix d'un prénom peut-il influencer les choses, puisque tu nous dis, Marie, que ce n'est pas stupide de croire qu'un prénom caractérise un enfant ? », direz-vous.

Mes amours, vous répondrai-je, encore une fois, il faut prendre les choses à l'envers, car c'est l'enfant à naître, qui, selon son caractère, vous influencera sur votre choix de son prénom. De la même manière que l'enfant choisit ses parents, il choisit aussi son prénom, ou vous laisse le choix dans un éventail. C’est pourquoi, bien souvent aussi, des prénoms auxquels vous n'aviez pas pensé avant surgissent tout à coup, ou au moment de la conception même de l'enfant, avant même que vous vous sachiez enceinte. C’est pourquoi, lorsque vous cherchez dans ces livres, et lorsque vous cherchez trop par vous-mêmes, vous hésitez bien plus, vous êtes plus mal à l'aise, vous avez plus peur de vous tromper que si vous laissez venir l'inspiration, qui vient du bébé. C’est pourquoi aussi, lorsque vous refusez d'entendre cet appel du bébé, et que vous lui donnez un prénom trop tarabiscoté, trop à la mode, ou lorsque vous puisez dans les héros de série télé, parce que cela fait bien de s'appeler « Eather » ou « Kevin », vous faites une erreur parfois sans trop de conséquences, parfois dramatique. Les prénoms sont des rattachements à des familles d'esprits. Si vous éloignez votre enfant de sa famille spirituelle, il aura plus de mal à se retrouver dans le cercle de cette famille, et donc, sa spiritualité, sans être pour autant irrémédiablement empêchée, sera freinée.

C'est sensiblement le même phénomène qui arrive pour les signes du zodiaque : pourquoi y a-t-il certains traits de caractères communs à ces signes ? Parce que l'enfant choisit de naître à tel ou tel moment, pour être dans tel ou tel signe. Cette fois, c'est tout de même un peu différent, car si le prénom est un signe constant du caractère, le signe astrologique ne l'est pas : l'enfant peut décider de naître gémeau ou taureau, parce qu'il veut développer tel ou tel aspect de sa personnalité.

Quant aux signes chinois, c'est encore autre chose, une autre sensibilité, que vous mélangez alors que c'est distinct.

Les planètes ont une influence sur vous comme la lune en a sur les marées. Mais comme cette influence change, et qu'elle évoluera encore, vous ne pouvez en faire qu'une approche, et non quelque chose de scientifique. La planète Mars a changé de nature plusieurs fois. Admettons que vous l’assimiliez à la guerre. La guerre évolue, change d'aspect, et la guerre donne place à la paix. De même qu'il ne peut y avoir toujours la guerre, une planète ne peut toujours transporter le symbole de la guerre. C’est pour cela que prédire les événements via les astres est une discipline qui devrait rester seulement un amusement plutôt que de crédibiliser autant de croyances fermes.

Marie

Table des messanges