La thérapie par électrochocs

11 septembre 2018

Je parcours en ce moment l’excellent dictionnaire de la psychologie de Nortbet sillamy, éditions références Larousse. J’y lis ceci :

Électrochoc ou sismothérapie, thérapeutique psychiatrique consistant à provoquer une crise épileptique artificiel, en faisan tpasser une décharge électrique à travers le cerveau.

Ce traitement, dû à U.Cerletti et L.Bini (Milan, 1938), a une influence réelle sur de nombreux mélancoliques et, parfois, sur de jeunes schizophrènes. Mais son mode d’action reste mystérieux. Plusieurs hypothèses plus ou moins satisfaisantes ont été avancées : la stimulation électrique libère des hormones et des substances encore inconnues ; le choc mobilise les défenses de l’organisme ; le psychisme se reconstruit selon un ordre nouveau ; le courant électrique agit sur un centre régulateur de l’humeur, situé à la base du cerveau. Malgré ses avantages pratiques, cette technique répugne à beaucoup de psychiatres qui suspectent son côté « magique » (en appuyant sur le bouton, on guérit le malade) et lui préfèrent les psychotropes.

Marie est intervenue pendant ma lecture, pour me donner ses lumières et nous permettre d’y voir plus clair.

C’est bizarre, non, cette façon qu’ont ceux qui ont fait de longues études, qui sont un nom et un renom, de « répugner » à utiliser ce qui, d’évidence, fonctionne, sous prétexte que cela remettrait en cause leur mainmise sur les thérapies. Et parce qu’ils n’admettent pas ce qui est apparemment explicable. Mesdames et messieurs les savants, les études sur la thérapie continuent toute la vie. Et rejeter ce qu’on ne comprend pas au lieu de chercher à le comprendre, pis, s’en remettre à des traitements médicamenteux qui ne font que laisser le malade en vague état de survivre seulement à se dépression plutôt à qu’à la vaincre, (faire cela n’est-il pas d’ailleurs un aveu d’impuissance ?) a un nom : c’est petit.

Est-ce que qu’il y a un médecin dans la salle ? je veux dire, est-ce que quelqu’un, une sommité qui méritera alors ce titre, va enfin ouvrir les yeux sur cette idée qui n’est pas saugrenue du tout, de l’existences des EBA ?

Car cela explique tellement de choses, mes amours !

Oui, oui, c’est simple, si on sait.

Comment agit un EBA, cette entité qui s’installe dans l’esprit des gens pour leur donner des idées noires ? Il insuffle dans vos pensées des idées tristes, sous forme d’ondes. Elles sont très ténues, dans les fréquences basses, pour que vous ne les ressentiez pas en tant qu’idées distinctes des vôtres, et que vous les croyiez venant de vous. L’EBA vous les fait ingurgiter avec le reste et s’installe en vous comme chez lui. Vous êtes habitué très vite, vous n’y voyez que du feu. Pire encore, quand l’EBA s’en va, vous ressentez un inexplicable vide, et vous l’appelez, vous le pomper chez d’autres personnes. L’EBA vous a accoutumé à lui, comme avec une drogue dure.

Les EBA fonctionnent avec la matière et avec les ondes. Si vous leur envoyez des ondes très fortes, en l’occurrence, des courts-circuits électriques, vous les perturbez. Mais ils sont coriaces, et ce n’est pas seulement cela qui les fait fuir. C’est vous. Comme toujours et seulement vous, qui pouvez faire ce qu’il faut pour aller mieux, en redevenant maitre de votre esprit.

Comment le faites-vous ? Sans vos en rendre compte, par un acte réflexe, qui explique tout. Imaginez qu’on vienne vous donner des claques. Au bout de quelques unes, vous vous enfuyez. Vous repoussez-vous-même l’agression. Eh bien, pour les EBA, c’est la même chose. Les chocs électriques sont violents, vous ne les aimez pas, et vous les fuyez, comme vous mettriez votre bras devant votre visage pour éviter une claque. Vous refusez, vous fuyez l’onde qui vous attaque. Et vous refusez également, de ce fait, l’onde indécelable qui est celle de l’EBA, vous rejetez tout en bloc. Votre esprit, libéré des ondes négatives dont l’EBA vous assaillait jusque là, reprend la main et sait se défendre même si vous ne savez pas comment il le fait.

Qu’est-ce qui est le plus idiot ? Appuyer sur un bouton qui allume la lumière ? Ou manger du phosphore en quantité, en espérant devenir soi-même phosphorescent ?

Marie

Table des messanges