La terre est vivante- juillet 2007

Ce n’est pas parce que vous parlez des dangers qui menacent votre bonne vieille terre, que rien n’est fait pour empêcher de l’abîmer, et qu’au contraire, ce qui est fait pour la mettre réellement en cause est en augmentation, malgré les messages qui vous sont officiellement délivrés. La terre peut se réparer elle-même, car étant elle aussi une part de Dieu, elle est vivante, à sa façon. Mais elle se laissera faire jusqu’à ce qui vous semblera la fin, pour que ceux qui ne se rendent pas compte de cette vertigineuse descente vers le néant finissent par comprendre qui l’organise, et pourquoi, et comment, et décident de réparer les erreurs commises. La terre tremble, vibre, produit des catastrophes, car la terre est un immense résonateur de vos colères, de vos haines, mais aussi de votre amour. Frappez le tambour de la terre pour la détruire, les vibrations vous répondront avec des tsunamis et pire encore. Caressez la peau du tambour, et elle fera de la musique, votre musique.

La résistance qui a déjà eu lieu a été le fait d’une poignée d’hommes, et cela ne sera pas différent dans l’avenir proche. Il ne s’agit pourtant pas d’être de cette poignée d’hommes et de femmes pour entrer dans l’histoire, mais pour s’ériger contre les tricheries, les mensonges, le mépris, et le néant qui s’ensuit toujours.

Marie

-----

Question posée à Marie par une lectrice du site :

Malgré le fait qu'il peut être dangereux de parler avec Ghallia (la terre), puis-je continuer ?

Dois-je demander une protection particulière ? Si oui à qui ?

Est-il aussi dangereux de parler avec Vénus ou Mars ?

Oui, tu peux continuer, mais autant j'ai parlé du fait que vous devez faire les choses vous-même, si possible sans l'assistance des anges, autant, pour un dialogue avec la terre ( je ne l’appelle pas Ghallia, car c’est une invention d’BA, ce nom), il faut être entouré. Ne serait-ce que pour que le flux de tes pensées aillent partout sur elle, que les anges relaient ce flux, et ne le fassent pas passer par chez les EBA. Le danger vient du fait que la terre amplifie tout. Et que ce qui est mauvais sera amplifié aussi. Tant que tu ne sais pas exactement quel flux tu envoies, ni comment tu l'envoies, il est très important que tu ne sois pas seule. Il faut demander la lumière de Saint Michel, car cela passe par son réseau qui était anciennement celui des menhirs et des dolmens. Bien ancrés dans la terre. Si Michel ne se présente pas à toi, il vaut mieux s'abstenir. Place-toi, de préférence, sur l'un de ses points, pour le faire, ou, si tu ne peux pas t'y rendre, pose une rose devant toi. Bien sûr, il ne faut surtout pas que cela devienne un rite, la rose, c'est le symbole de la porte des anges. Quand tu seras rompue à tout cela, tu n'auras plus besoin de rose. Tous les actes techniques de ce genre sont là pour vous donner des clés spirituelles, qui sont dans votre âme, et donc, qui n'ont pas besoin de gestes particuliers ni de matière. Tout ce qui est technique est là pour qu'après en avoir éprouvé le sens, vous n'en ayez plus besoin. Mais pour que vous sachiez définitivement ce que vous faites.

Parler avec Vénus ou Mars ne représente pas le même danger, a priori, parce que tu ne vis pas dessus. Mais avant de lancer le dialogue avec elles, peaufine celui que tu as entamé avec la terre, deviens experte en ce domaine. Chaque chose en son temps. Car si tu vas trop vite, les EBA s'en serviront aussi contre toi, non comme amplificateurs, cette fois, mais comme boucliers entre toi et le ciel. Et tu sais ce que je pense des boucliers dès lors que l'on parle d'amour.

Marie

Table des messanges