La télévision

Comme pour la religion, ce n’est pas la télévision qui est mauvaise, c’est l’usage qui en est fait par les hommes. La télévision devrait vous montrer le monde pour vous le faire découvrir, et vous donner les envies qui vous manquent, et vous éclairer la route pour enlever ce qui est mauvais dans ce monde-là. Au lieu de cela, elle fabrique des envies matérielles inutiles, des envies en carton, détourne le sens des images à l’avantage de ceux qui les créent, et se donne bonne conscience avec des émissions qui semblent venir en aide à ceux qui en ont besoin, comme pour le Téléthon, mais qui ne sont que des investissements destinés à rapporter de l’audience et de l’argent, lequel ne va pas uniquement dans les bonnes caisses, loin s’en faut. Lorsque la télévision ne vous montre que ce qui lui apporte sa propre hégémonie, vous devriez savoir éteindre l’appareil, et faire savoir que vous n’êtes pas dupes.

Protégez vos enfants de cela, en leur expliquant pourquoi vous le faites. Si vous pouvez leur interdire de regarder des films violents, des films pornographiques, il serait très bon de faire de même pour la publicité. Vous pourrez craindre, en faisant cela, que vos enfants ne se sentent pas dans la normalité de la masse, pour qui la publicité et le marketing sont des sujets de conversation très à la mode, mais si vous expliquez à vos enfants votre action, si, de temps en temps, vous regardez cependant avec eux les publicités, et les commentez en montrant où sont les mensonges, les magnifications, les exagérations, vous apprendrez à vos enfants à réfléchir, à trouver et développer leur esprit critique, et ils vous en sauront gré à l’avenir, même si sur le coup, ils trouveront cela un peu difficile. Il ne s’agit pas de faire un black out total sur la publicité, une bonne séance épisodique serait la bienvenue, pour qu’ils ne se sentent pas frustrés, pour qu’ils n’agissent pas ensuite par esprit de contradiction en cherchant à transgresser la loi de l’interdit, mais cette séance épisodique devrait servir à chercher la petite bête, à poser les bonnes questions. Les enfants adorent les jeux dans lesquels il faut chercher ce qui est caché. Vous pourrez en faire un amusement, en plus de leur donner une arme pour se défendre contre les menteurs et le marketing, fléau présent et à venir.

Dans la télévision, vous découvrirez de temps à autre des images qui ne sont pas seulement là par la dictature de l’audimat. On peut faire la différence très facilement avec le reste du contenu audiovisuel, lorsqu’on se demande si ce qu’on est en train de regarder vous évite d’avoir à penser par vous-même, car la télévision est, lorsqu’on parle de son mauvais aspect, une machine à ne pas penser, qui pourtant ne vous repose pas, ne vous amuse pas profondément, mais vous permet d’oublier quelque temps que vous avez des choses à faire, des problèmes à régler, que vous ne réglez pas, du coup, pendant que vous êtes porté par la machine à ne pas penser.

Sachez faire la différence, dans ce que vous voyez à la télévision, entre ce qui tend vers l’amour et la lumière, et ce qui ne fait que répondre à des stratégies mercantiles ingénieuses. Le bonheur ne s’achète pas, il n’est pas à vendre, personne ne peut donc vous le faire acheter, il faut le trouver en vous, car il existe, mais il faut de l’énergie pour le fabriquer. On peut aimer et être aimé sans acheter, sans obéir à la loi du marché. Si l’on se sent obligé de savoir acheter comme il faut en suivant les exemples d’une télévision bien pensante, on se rapproche dangereusement de l’esclavage, d’un esclavage moderne, plus horrible que l’ancien, parce qu’il ne dit pas son nom, et parce qu’il dit même s’appeler liberté.

Comment se fait-il que vous ayez tant besoin d’amour, et que ce ne soit jamais, à la télévision (et par voie de conséquence, dans la vie) qu’un sujet traité d’une façon surannée, comme une faiblesse à l’eau de rose dont on n’oserait pas parler en profondeur et d’une façon quotidienne sans risquer de paraître ridicule, sans paraître fleur bleue et un peu trop gentil ? L’amour est la plus grande force du monde. Qui a intérêt à minimiser son importance ? Ceux qui ne vivent pas par l’amour, mais par des mécanismes qu’ils croient bêtement plus fructueux pour eux. Sachez vous éloigner de cela car ce n’est pas le bon chemin.

Marie

Table des messanges