L’arbre

Imaginons que l’univers soit un arbre immense, créé par Dieu. Et que sur l’une de ses branches, tout en haut, puisqu’il serait, a priori, la créature préférée de Dieu, se trouve l’homme (ou la femme). Et que cette branche soit la terre, et qu’elle soit habitée aussi par des oiseaux, des insectes, des animaux de toutes sortes.

Et que l’homme soit en train de scier la branche sur laquelle il est assis. Ce n’est pas parce qu’il pourrait s’enorgueillir d’avoir inventé la scie, et parce qu’il serait le seul à pouvoir la manier, que l’homme, alors, serait la plus évoluée des créatures de Dieu. Loin s’en faut.

On reconnaît l’arbre à ses fruits. Et celui qui tomberait alors serait mûr pour porter l’entonnoir, la camisole de force, et des plâtres partout, tout savant qu’il se croie.

Et n’est-ce pas ce que l’homme fait ? Regardez autour de vous. Et réveillez-vous. Votre part de Dieu n’est pas idiote. Ce n’est pas elle qui scie la branche. Ce sont les EBA. Et si vous les écoutez, si vous continuez à les laisser agir à travers vous, vous serez les créatures les plus stupides de la création. Car aucune autre ne ferait une chose pareille.

Marie.

Table des messanges