La peur de la mort-12 juillet 2004

N’ayez pas peur de la mort, car elle vous délivrera, mais si vous vivez sans l’acte d’amour, elle vous enfermera en vous-mêmes.

La vie est un yaourt. En cherchant par tous les moyens à devenir centenaire, vous mangez le yaourt périmé. La vie dure de plus en plus longtemps. Par rapport à la préhistoire, par rapport au Moyen-Âge où l’espérance de vie était de quarante ans, aujourd’hui, vous vivez beaucoup plus âgés, c’est pour mieux affiner ce que vous avez à faire, et vous permettre de vous perfectionner. Mais une fois que vous avez atteint le point que vous vous étiez fixé, vous avez atteint l’heure de partir. Rien ne sert d’inventer des moyens pour durer plus longtemps, car ce serait végéter, et car dans d’autres vies, futures, vous aurez d’autres objectifs, plus haut placés encore. L’instinct de conservation ne doit pas vous pousser à perdre au ciel ce que vous gagnez sur la terre, qui s’appelle temps chez vous, et qu’on appelle esprit d’élévation chez nous. Cela ne doit pourtant pas légitimer un départ avant la date. Faites simplement ce pour quoi vous êtes faits, dans le temps que vous vous êtes imparti avant la naissance.

Marie

Table des messanges