La dyslexie

Luc : Ce sujet ayant été évoqué avec d’autres personnes, je parlais à Marie du fait que lorsque j'écris, surtout quand il s'agit de ce qu'elle me dicte, ou de ce qu'elle m'explique, j'écris en intervertissant les lettres. J'en parlais avec une personne, par écrit, et je lui disais que ça devenait « de pire en prie » (exemple amusant et frappant). Cela ne m'arrive pas, en revanche, lorsque je m'exprime par oral. Marie m'a répondu :

-----

La dyslexie, comme vous le savez, vient de la précipitation à émettre la pensée, qui va plus vite que la mécanique du corps. Vous les retransmettez donc dans le sens où elles arrivent. Si les lettres ou les syllabes arrivent à l'envers, c'est que vous n'avez pas eu le temps de remettre dans le bon sens cette pensée, qui elle, est originellement à l'envers lorsqu'elle vient des anges, et à l'endroit lorsqu'elle vient de vous. Nous vous parlons à travers un miroir, et si votre esprit travaille à remettre les choses à l'endroit, vous ne vous en rendez pas compte. Lorsque vous parlez ou écrivez à l'envers, vous êtes donc en cours de réception et de transcription d'une pensée qui n'est pas la vôtre, et sachant cela, vous devriez plus facilement faire la part de ce qui est votre intuition, c'est-à-dire la réception d'une pensée externe, et votre propre pensée. Les gens qui sont dyslexiques sont donc des gens qui ont une facilité à recevoir des pensées extérieures. Ce peut être la manifestation d’une force, si la personne utilise cette intuition en connaissance de cause, ou d’une faiblesse, passagère ou plus durable, quand cela révèle une difficulté à la concentration. Il en faut beaucoup pour nous entendre, et penser en même temps.

Marie

Table des messanges