La contraception

luc : La contraception est une bonne chose, car elle permet de se sentir prêt, et d’ouvrir les portes au moment où il est bon de le faire, car :

« Il faudra donner l’exemple de l’amour à l’enfant, et donc il vaut mieux le désirer. »

Marie

Luc : Ce choix doit être celui des deux personnes du couple. Faire un enfant tout seul n’est pas une bonne chose, et :

« Vous n’aurez pas l’enfant que vous auriez mérité si vous ne le désirez pas à l’unisson. » Marie

-----

L’embryon est une fleur, seulement une plante, mais arracheriez-vous un vrai beau rosier qui pousserait tout seul dans votre jardin ? Quand l’abeille vient butiner cette fleur, c’est l’âme qui s’installe. Ce peut être instantané, ce peut être plusieurs mois plus tard.

La plante peut pousser sans que vous ayez eu envie de la voir venir, et peut n’être qu’une porte ouverte pour une âme qui voudrait s’y installer. Vous n’êtes pas obligé de laisser à la plante la possibilité de prendre racine à chaque fois, car ce serait se donner une surcharge de travail si l’enfant venait, et point trop n’en faut : élever un enfant est un travail long et complexe, il ne faut pas se donner trop de travail, sous peine de voir des enfants manquer d’éléments essentiels à leur élévation.

Marie

Luc : Nous parlons ici de contraception (pilule, préservatifs), et non d’avortement, pour cela, lisez la page avortement.

De plus, la phrase de Marie dit que l’âme peut s’installer dès le début, donc le délai médical pour l’avortement légal que nous connaissons n’est pas celui du ciel.

-----

Quelquefois, l’enfant est imposé, non par Dieu mais par vous-même et l’enfant car c’est vous, ensemble, qui l’avez écrit.

Avoir un enfant par obligation religieuse n’a rien à voir avec l’amour.

Marie

-----

Luc : Et c’est l’enfant qui se sentira non désiré, quoi que nous fassions.

-----

Imane demande :

Ça veux dire quoi :" avoir l'enfant que vous auriez mérité si vous ne le désirez pas à l'unisson" ?

Pourquoi une notion de mérite aussi?

Merci

-----

Quand on est deux à desirer un enfant, c'est mieux. Pour l'enfant comme pour les parents.

Si tu es un enfant qui veut naitre, et si un seul de tes parents, dans son conscient, t'appelle, celui qui n'appelle pas ne mérite pas, parce qu'en général, si on parle de souhaits positifs, on mérite pas vraiment ce qu'on ne veut pas.

Marie

Table des messanges