« Je ne suis pas un héros »

9 avril 2018

Vous avez beaucoup d’amour pour les héros. Mais en vérité, un héros, c’est tout simple : c’est celui qui fait ce pour quoi il est fait. Parce que c’est le chemin le plus escarpé, le plus effrayant quand on le voit arriver devant soi. Il faut un courage énorme pour être ce qu’on a écrit d’être.

Vous ne me croyez pas ? Comment ? Les héros se reconnaissent au fait qu’ils sont rares, dites-vous ?

Mais, mes amours… Si vous saviez comme vous êtes rares, à faire ce pour quoi vous êtes faits. Et combien vous êtes nombreux à vous réfugier dans des petites niches où vous croyez trouver votre voie, mais ou vous ne gagnez qu’un confort illusoire, que, bien vite, votre J’aime conteste, en passant par vos douleurs physiques et morales.

Être le héros de ce qu’on a écrit, voilà ce qui, pour un J’aime, est le véritable confort.

Marie.

-----

Merci infiniment, Marie, d’avoir mis cette lumière dans ma chanson. J’aurais dû, à ce moment-là, m’accepter comme un héros que j’étais.

Daniel Balavoine, CDR.

Table des messanges