"Je demande à l’univers…"

On voit un peu partout et de plus en plus cette expression « Je demande à l’univers » ceci ou cela. Et cette idée qui se répand, et qui peut paraitre seulement ridicule, a de quoi, au final, faire froid dans le dos. Car c’est la porte ouverte aux EBA. Ouverte toute grande. A l’échelle de l’univers.

Faites un miracle, mes amours ! Réveillez-vous ! Comprenez ce qui se passe en profondeur, au lieu de vous ruer sur ce qui a l’air d’attirer du monde et donc semble de bon aloi et vous aspire aussi. Vous vous construisez comme cela, maintenant, de plus en plus, avec Internet. Vous n’iriez plus voir un film, lire un site, acheter quelque chose, bref, plus rien, sans lire les opinions affichées sur le sujet qui vous occupe. Où est votre libre-arbitre ? Où est votre capacité à réfléchir, où est votre esprit critique à vous ?

Coluche disait, sur le football, « dans une équipe, il y a l’esprit d’équipe. Un seul esprit. Alors, ils partagent ! »

Ça ne fait pas beaucoup par personne, cela. Et c’est ce qui se passe pour tous ceux qui fonctionnent selon cet esprit unique, celui qui parvient à vous dicter ce que vous pouvez faire.

Faites un miracle, je vous le redemande. Vous le pouvez ! Il suffit de penser par vous-même. Je vous donne la clé sur cette réflexion, mais sachez le faire pour le reste, juste en posant les questions. Quoi ? Qui ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Ce n’est pas difficile. Non, ce n’est pas difficile de vous demander, c’est quoi, l’univers ? C’est qui ?

Ce n’est personne, mes amours. L’univers… Si vous saviez ! Il y en a plusieurs ! Mais si l’univers, ce n’est pas une personne, ni une entité globale, pourquoi demander quelque chose à PAS quelqu’un ?

Si l’univers, c’est Dieu, alors, Dieu est un ensemble d’anges. Donc, de personnalités distinctes tout en formant un tout. Les anges, pour les définir, sont comme de bons parents, pour les enfants que vous êtes.

Il est légitime que vous demandiez quelque chose aux anges, comme il est bon que vous demandiez quelque chose à vos parents.

Mais s’adresser à l’univers, c’est comme un enfant qui sortirait de l’école, en train de rentrer chez lui, à qui on demanderait où il va, et qui répondrait « Je vais partout ! » ou même « N’importe où ». Ou « Chez les gens!».

Le Tout, L’amour. Cela est composé de personnes. Et heureusement que ces personnes sont distinctes, avec leurs propres identités et faisant partie d’une famille, parce que vous êtes nombreux, vos avez vos propres identités, et vous faites partie d’une famille, l’humanité.

On assiste aujourd’hui à une grande offensive des EBA pour vous enlever votre spécificité, votre différence, parce que c’est par les différences que l’Amour peut le mieux grandir. Pouvez-vous aimer durablement quelqu’un qui soit exactement comme vous ? Ou n’est-ce pas mieux quand l’autre a quelque chose à vous faire découvrir, quand il a quelque chose que vous n’avez pas ?

De plus en plus, il est question, sur de nombreuses vidéos de « sages » qui disent que l’identité n’a pas d’importance, que c’est l’orgueil et les peurs qui font que l’instinct d’être soi existe. On s’appuie ici sur ce sacrosaint esprit de culpabilité qui veut que personne ne puisse se dire qu’il est quelqu’un sans être coupable d’égocentrisme.

Et ça marche ! Ca vainc la volonté d’être libre !

Mais pourquoi, Marie, les EBA feraient-ils cela ? La première des raisons, c’est qu’ils créent un passe-droit. Ils échappent aux sanctions les plus graves, de la part des anges. Car ce qui déplait le plus à un ange, mes amours, comme ce qui vous déplairait le plus à vous, c’est qu’on usurpe leur identité pour leur faire dire le contraire de ce qu’ils veulent. Cela réduit à néant les efforts de plusieurs existences !

Imaginez. Vous êtes un EBA, et vous savez qu’en prenant l’identité d’un ange, vous aurez toutes les chances d’être gravement sanctionné. Être jeté dans le néant, par exemple, ce qui, vous pouvez me croire, est une chose effrayante : vous existez, tout seul, dans ce qui n’existe pas, uniquement avec vos peines, vos douleurs, vos ignorances, on ne peut vous aider, et vous comprenez que c’est pour l’éternité… Ou encore, prendre votre part d’Amour de force, et monter vers le ciel, ce qui n’est pas une punition en soi, mais ce qui pour vos semblables EBA, revient à mourir en tant qu’EBA.

Alors, pour échapper à la sanction, vous trouvez un « truc », comme, sur la terre, il y a tant de gens qui trouvent des moyens de contourner les lois : Vous enlevez l’identité de l’équation. Vous l’abolissez. Ainsi, si vous vous faites prendre, vous pouvez dire : « Ah mais pardon, je n’ai pas pris l’identité d’un ange, moi, je dis que je suis « l’univers » ! »

Bien sûr, l’ange n’est pas dupe, et il ne vient même pas voir l’EBA pour essayer de l’attraper, ce genre de dialogue n’a pas lieu en vérité. L’ange ne fait cela que quand effectivement on a pris son identité. Parce qu’il faut qu’il la reprenne, pour rétablir les choses !

Là, les EBA agissent comme ils veulent.

Parce que vous les écoutez. Vous avez tellement peur de la vie que vous ne savez plus que vous êtes quelqu’un capable de faire ce qu’il faut pour lui-même. Vous laissez faire l’univers. Mais, vu sous cet angle que je viens de vous donner, vous pouvez comprendre que ce que vous appelez l’univers, qui n’est personne en particulier, c’est la masse des EBA !

Alors, il y a des soignants, qui, en toute bonne foi, « demandent à l’univers », enseignent à leurs consultants à le faire. Les EBA sont trop contents, alors, d’apporter un bonheur factice et temporaire (fonctionnant comme une drogue dure) au consultant et au consulté, pour que le piège se referme bien. Et pour qu’ils puissent bientôt remettre le goût du malheur et des souffrances en place. Définitivement.

Et vous tombez dedans.

Quel en est le résultat, factuellement ?

Cela donne ces gens qui sortent d’une consultation ou d’une série de consultations et qui, au bout du compte, vont bien plus mal qu’avant. C’est même catastrophique ! Les pulsions suicidaires sont au bout de ce cheminement. Parce que ce que veulent les EBA, c’est le Rien, la destruction du tout, de « l’univers », même. Mais ils ne comptent détruire cet univers-là que quand vous aurez détruit d’abord ce que vous êtes, avec votre part d’amour.

Faire entrer les EBA au cœur de l’envie de soigner, c’est le comble, n’est-ce pas ? Ce n’est pas votre faute, à vous, soignant qui étiez de bonne foi. Vous ne saviez pas. Vous êtes victimes comme les autres. En revanche, maintenant que vous savez, il est tout à fait urgent de changer de tactique. Car sinon, cette fois, vous seriez pleinement responsables de la chose et de ses conséquences auprès des souffrants.

La solution n’est pas dans l’Univers. Elle n’est pas dans plus grand que vous. Elle est en vous, et c’est en faisant la lumière en vous et en votre voisin que vous pourrez créer un univers meilleur.

Ne demandez rien à « quelque chose » qui n’est pas une entité capable de vous répondre en bien. Discernez les EBA là où évidemment ils se trouvent parce qu’ils ont vu que c’était là qu’ils avaient le plus de chances de gagner la partie : au bout milieu du terrain, au beau milieu de vous, et tout autour de vous à la fois, dans l’univers.

Faites un miracle. Allumez votre lampe de poche.
Allumez votre "J’aime" pour éteindre leur "Je hais".

Si vous comprenez simplement ce que je viens de vous dire sur la prière à l’univers et si vous mettez en pratique les conséquences de cette compréhension, vous aurez fait le miracle que je vous demande de faire. Ce n’est pas bien difficile en vérité.

C’est à votre ange que vous pouvez demander quelque chose, pas à un "truc" dont vous ne savez rien, en définitive. Car vous pouvez en savoir tellement plus sur votre ange que sur l’univers !

C’est à votre J’aime que vous pouvez demander quelque chose. Parce que vous savez que lui, c’est quelqu’un, et si vous savez ce qu’est votre amour, vous savez qui il est !

---------

Message d'une lectrice de ce site :

Il est joli ce paragraphe sur le miracle que Marie nous demande de faire.
Il est super mega simple par rapport à d'autres ! lol.

---------

Pour toi, il est simplissime, en effet. Mais pour ceux qui ont placardé cette prière à l'univers partout sur leurs vitrines, ce sera extrêmement difficile. Un véritable défi aussi !
Parce que ça fait entrer l'orgueil dans l'arène.

Marie

Table des messanges