Ils s’aiment

J’écoutais cette très belle chanson de Daniel Lavoie, Ils s’aiment, à la radio tout à l’heure (voir, le lien ici http://www.paroles-chanson.org/Nom.Chanteur/Daniel.Lavoie.htm). Et puis, je me suis dit qu’elle révélait quelque chose de bien pitoyable. Le fait que nous puissions enfin laisser les jeunes s’aimer parce que le monde va s’écrouler révèle un de nos travers qui n’est pas des moindres.

Alors, Marie a réagi :

---------

Donc, c’est parce qu’il y aurait peu de temps de reste que vous pourriez autoriser vos enfants à s’aimer ? Alors, comme ça, si le monde ne risque rien, vous pouvez continuer à empêcher les gens de s’aimer ?

Et d’abord, pourquoi les en empêcher ? Parce que vous seriez jaloux de leur amour ? Parce que vous ne sauriez plus aimer ? Allons donc…

Cette chanson de Daniel Lavoie vous parle ?

Si vous pouvez laisser s’exprimer l’amour en cas de fin du monde imminente, vous le pouvez aussi si le monde va bien.

Mais si vous ne pouvez y arriver qu’en vous appuyant sur l’idée que la fin du monde arrive, et puisque vous laissez les médias vous rabâcher que vous êtes en train de le détruire, ce monde, il est urgent de laisser libre cours à l’amour !

Si le monde s’écroule, que cela ait au moins le mérite de vous jeter dans les bras les uns des autres. Non ?

C’est trop fatigant ? C’est inutile ? Vous n’y croyez pas ? Mais si vous ne croyez pas à une toute petite chose comme ça, comment voulez-vous que Dieu y croie ? Et comment pourriez-vous en vouloir à Dieu de ne pas vous pousser dans les bras les uns des autres, puisque vous ne voulez même pas le faire de vous-mêmes.

Ca y est ? Vous commencez à comprendre que Dieu commence par vous ?

Marie

Table des messanges