Google ou gogol ?

18 mai 2018

Google lance ces temps-ci une grande offensive: un système d’intelligence artificielle vocale. Vous n’aurez plus à vous donner la peine de parler. Que c’est fastidieux, n’est-ce pas, de devoir téléphoner à un restaurant ou à un hôtel pour réserver. Laissez-faire Google ! il téléphonera pour vous. C’est si bien fait que le réceptionniste de l’hôtel croira qu’il vous parle vraiment ! A moins qu’il soit lui-même une voix googelisée. Dans ce cas, est-ce que Google parlant à Google bis croira que c’est une vraie voix qui lui parle ?

Ce qui nous rapproche de ce joli film Les Gamins, avec Alain Chabat. Cette scène très drôle ou il a acheté deux téléphones qui se parlent automatiquement. Mais en réalité, c’est tragique, cela. Car c’est ce qui vous attend si vous vous laissez faire, et au final, il n’y aura aucunement matière à rire.

« Boââf, qu’est-ce qu’elle délire encore, Marie, c’est le progrès, il faut vivre avec son époque ! » direz-vous en tapotant un SMS sur votre portable tout en regardant les infos à la télé et en suivant un fil sur le Net, sans oublier de Tweeter ou d’Instagramer, ou les deux.

Vous êtes jeune. Vous êtes jeune, et vous ne savez pas ce qu’on vous prépare. On vous prépare à être rentable, et à connaitre exactement votre rentabilité. Google qui parle à votre place, c’est Google qui prend votre place. Grâce à ce fantastique progrès, vous ne déciderez plus. C’est si fatigant de décider !... Google prendra votre abonnement chez Pizza Machin, et vous recevrez automatiquement une Pizza les jeudis et les lundis. Mais attention, il y aura encore un progrès de plus ensuite, parce que, n’est-ce pas, c’est fatigant, une habitude comme celle-là. Grâce à une puce insérée sous votre peau ( bon, ça picote un peu, mais ce n’est pas grave, au vu des géniaux avantages dont vous pourrez profiter !), on saura analyser le flux de telle hormone, tel manque physique, et on saura que vous aurez envie d’une pizza tel jour, vous la recevrez illico ! et les fabricants de pizza sauront, avec une visibilité à plusieurs années, ce que vous allez leur commander et leur rapporter. Et puis, le progrès, de plus en plus fulgurant, fera que cette fameuse puce, sous votre peau, saura à votre insu (mais non, ça, on le fera jamais, on vous le jure ! dira le marketing) vous faire libérer des substances chimique qui vous donneront envie de deux pizzas le même jour, ou tous les jours, si le fabriquant de pizzas paye assez cher Google pour que ce soit son enseigne qui passe avant celle des hamburgers. Et là, je ne parle que de pizzas. Mais ça marchera pour le reste, pour tout le reste, tout ce qui peut rapporter de l’argent et permettre à l’industrie de toujours mieux se rentabiliser.

On parlera à votre place. C’est innocent, cela ? C’est un vrai progrès ? Alors, si je parle à votre place, et si j’appelle l’armée pour dire que vous vous engagez sous les drapeaux alors que vous, vous êtes fait pour tout autre chose, vous en dites quoi ?

C’est ce qui vous pend au nez, mes amours. Qu’on réponde à des sondages politiques ou autres à votre place, dans le sens qui va bien pour telle ou telle organisation. Ne riez pas, vous qui aimez la toile, vous savez que c’est déjà comme ça, avec tous ces employés de telle ou telle enseigne qui se font passer pour des clients et qui vont s’encenser ou démolir la concurrence par faux avis interposés.

Imaginez ce que ça peut donner si c’est aidé par le progrès, cela, si c’est planifié, si ça devient indécelable…

Mais au-delà de tout cela, il y a cette fameuse phrase de Dolto, tellement vraie, tellement simple, qui est : « Dieu est dans la parole ».

Mes amours, si on vous prend votre parole, on vous vole votre part de Dieu !

Voulez vous vraiment suivre Google ? Voulez vous vraiment, avec votre cœur, prendre ce gogol en exemple et le devenir à votre tour ?

Réagissez, avant qu’il soit trop tard. Et protégez vos enfants de ce terrible, de ce terrifiant fléau.

Marie

Table des messanges