Faites un acte d’ange

Lorsque vous donnez une chance à quelqu’un de bien agir, en aimant, en réparant, vous faites un acte d’ange.

On reconnaît un ange incarné au fait que sempiternellement au cours de sa vie, il donne leur chance à ceux qui ont besoin de s’élever spirituellement. C’est-à-dire à tout ce qui vit. Depuis ce qui semble ce simple petit acte, de ne pas tuer la fourmi qui passe, jusqu’à cet acte qui n’est pas plus ni moins significatif, de donner à un père violent la possibilité de tempérer son caractère, tout acte qui permet la progression de ce qui EST est issu d’un ange potentiel ou d’un ange avéré. C’est-à-dire que vous, si vous n’êtes pas encore un ange (je vous rappelle que vous êtes venu sur terre pour en devenir un (1)), et si vous accomplissez un acte de donneur de chance, vous faites un acte d’ange. Et de ce fait, vous vous donnez à vous-même une chance de le devenir.

Remplissez votre vie de dons de chances, et, à l’heure de faire le bilan, vous ne pourrez que vous apercevoir que vous êtes devenu un ange.

Donnez sa chance à celui qui vous fait du mal.

Donnez sa chance à celui qui ignore tout de l’amour qui est en lui.

Donnez, et redonnez, inlassablement.

Il n’est pas de plus grand bonheur pour un ange que de voir la réussite d’un don de chance. Cela justifie sa descente sur la terre. Et pour celui qui agit ainsi, et devient donc un ange, c’est la porte ouverte vers le firmament du ciel. Cela peut sembler un pléonasme. Mais j’utilise cette expression pour montrer qu’au ciel, il y a un paroxysme. Des niveaux. Et tous ceux qui ne sont pas encore anges, lorsqu’ils passent de l’autre côté, n’ont qu’un but, rejoindre ce sublime zénith, parce qu’ils y entrevoient, avec certitude, Dieu.

Dieu, ce n’est pas juste une lumière pour faire joli dans un livre, dans un film, dans une légende. Ce n’est pas un être qui vous surplombe en vous dirigeant. C’est tout ce dont vous avez pu rêver dans votre vie, qui ne s’est pas accompli, et qui peut enfin avoir lieu sans perdre pour autant le sel d’être devenu réalité. Dieu, c’est plus que ce que vous pouvez espérer, c’est tout à fait ça, et en même temps entièrement autre chose. C’est ce qui donne à une âme, une fois qu’elle l’a vu, envie d’être un ange.

Voulez-vous votre chance ? Alors donnez. Soyez des donneurs de chance.

Michel

---------

réaction d'Imane :

J'ai l'impression que ça me parle plus que les autres messages. Comme si ce message répondait indirectement à un questionnement personnel que j'ai eu plus tôt...

Question : nous sommes quoi avant de devenir un ange ?

---------

Avant d’être un ange, tu nais en tant que une lumière, une part de l'Amour (qu'on peut appeler Dieu si on veut mais c'est moins joli et moins évocateur autant que moins juste), qui veut et doit apporter sa lumière là où il n'y en a pas et ainsi participer à l'accroissement de la lumière globale, donc à l’œuvre de l'Amour. Tu pars de là où tu es né(e), c'est-à-dire d'en bas de ton échelle, mais pas en bas de l’échelle générale, spirituellement parlant. Tu ne peux pas naitre au milieu des EBA. Chacun a son échelle à soi. Tu vises un point assez élevé pour te sentir arriver au plus haut point que tu rêves et que tu te sens capable d'atteindre et tu deviens un ange quand, à tes propres yeux, tu as atteint le niveau que tu visais sur ton échelle ou quand tu le dépasses. Personne ne te dit jamais " Tu es un ange", c'est toi qui le sais quand tu montes au ciel, parce que tu es dans la connaissance globale,
et que tu ne peux plus te tromper sur ce que tu es.

Michel

J'en profite pour placer ici un dessin que j'avais fait Michel, la seule fois où je l'ai vu. Il s'agit bien sûr de saint Michel.

Table des messanges