Faire revenir le J’aime

Marie me parle et nous parle du J’aime.

Je t’ai parlé, Luc, du fait qu’il faut redevenir un enfant pour passer au ciel.
Je t’ai parlé aussi de la vieillesse, et de son pourquoi. Elle est donnée à
ceux qui se savent âpres à retourner à ce qu’ils sont au fond d’eux, et veulent
avoir toutes les chances de monter au ciel plus vite et surement.
Elle sert à ce qu’une personne puisse, en perdant peu à peu l’usage de ses sens,
de sa motricité, partiellement ou totalement, revenir à l’état le plus proche
possible de celui de la naissance. Quand on ne pouvait pas parler, pas marcher,
pas manger tout seul. Cela sert à forcer le conscient à laisser primer le J’aime.
Comme lorsqu’on est sourd, ou aveugle, on développe d’autres sens pour percevoir
le monde ou s’y exprimer. Le J’aime, lui, est éternel et ne vieillit pas,
il est pour l’éternité un enfant. C’est le J’aime qui,avec l'âge, fait ainsi perdre les sens,
quand il sait que notre conscient lui fera un fort barrage au moment de passer
dans l’autre monde. C’est vrai aussi pour les personnes qui ne sont pas âgées,
mais qui perdent des sens ou en manquent. Car le J’aime entend les pensées des
autres quand les oreilles sont inertes. Le J’aime ne peut pas être handicapé. Jamais.

Revenir à l’enfant qu’on était, c’est revenir au J’aime. Et le J’aime, étant vraie
lumière, ne peut pas confondre la vraie et la fausse, que lui servent les EBA
natifs dans le passage entre le ciel et la terre.

Une personne qui parle à son J’aime en conscience est imperméable aux leurres
des EBA natifs.

Les EBA acquis, eux, se sont incarnés une ou plusieurs fois, alors que les natifs, non.
Les EBA acquis sont les personnes qui passent de vie à trépas en laissant
prévaloir leur conscient sur leur J’aime. Ceux qui n’écoutent que ce qu’ils ont
toujours écouté, qui refusent de changer, de regarder vers la vraie lumière.

Un EBA acquis, ça peut être vous, si vous ne revenez pas à votre J’aime, et vous
pouvez rester coincé entre la terre et le ciel pour une durée indéfinie,
qui peut toucher même à l’infini.

Quand vous ressentez la lourdeur de la présence d’un EBA acquis, et que vous
lui montrez la lumière de votre J’aime, vous l’aidez. Vous pouvez le faire
monter au ciel, parce que son J’aime vibre avec le vôtre et prend la
première place devant son conscient.

Quand vous rencontrez un de ces EBA, et ils sont tellement nombreux,
parlez-lui avec votre J’aime. En lui enlevant ainsi son conscient,
vous aurez fait sauter, en même temps que toutes les barrières dont il est rempli,
celle qu’il avait posée entre le ciel et lui.

Marie

Merci Marie.

Luc

Table des messanges