Entendre son ange, ça fait quoi ?

Tous ceux qui veulent apprendre à parler avec leur ange peuvent grandement s’aider en sachant quoi rechercher, quelle sensation factuelle comparer à celle qu’ils auront dans leur esprit. Si vous avez déjà porté un casque audio, vous avez une possibilité de comprendre plus vite et de viser là où il faut pour facilement entendre votre ange.

Lorsque vous entendez un son dans la vie, un son réel, ou lorsque vous écoutez une chaine hifi, vous avez le même ressenti : le son passe dans tout votre corps. Avec un casque, c’est autre chose. Le son qui en sort ne peut pas traverser tout l’air ambiant, ni votre corps entier. La pression acoustique exercée par les mini haut-parleurs du casque donne l’impression que «quelque chose» vous chatouille dans les oreilles. Vous gratouille. Cela prend corps, ce sont des vibrations qui se concentrent en ces points précis, et du coup, vous pouvez vous rendre compte que c’est matériel. Ce sont deux petites bulles d’air qui bougent sur vos oreilles.

Vous vous attendez peut-être maintenant à ce que je vous dise : « Eh bien voilà, ressentir un ange, c’est exactement ça. ». Mais ce n’est pas ça du tout (sourire) ! c’est ce que pourrait vous faire croire un EBA, car étant lié à la matière, l’EBA passera par ces bulles.

Non, ce dont je parle, c’est juste lié à ça. Ce qui compte, ce que je voudrais évoquer et que vous retrouviez en vous, c’est la présence qui est derrière ces deux bulles. Car c’est cela, l’ange. L’ange n’est pas matériel. Vous ne pouvez donc pas, à moins qu’il décide de faire un tour dans le matériel (et c’est rarissime), le sentir dans l’air mouvant. L’ange est là, c’est une présence derrière une belle matière.

Vous pouvez mieux vous en rendre compte en écoutant la voix d’un chanteur ou d’un acteur ou d’un ami mort. Derrière sa voix enregistrée, derrière la pression acoustique, son âme, son J’aime est là. D’une façon universelle, pour tout le monde, pas forcément juste pour vous, car le J’aime, c’est une lumière dans le noir, et une lumière dans le noir illumine toute la pièce dans laquelle on l’allume.

Vous sentirez l’existence de ce J’aime au-delà des ondes sonores, mais liée à elles. Vous sentirez si ce J’aime est libre, léger, ou lourd, vous saurez s’il est monté au ciel ou coincé entre la terre et le ciel. Alors, s’il est entre les deux, vous pourrez lui dire qu’il doit monter, et c’est là qu’il vous parlera à vous seul.

Un ange n’est pas coincé entre les deux mondes. Il n’a pas besoin que vous lui disiez de monter. Mais dites-lui que vous l’aimez, par exemple. Et là, c’est à vous seul qu’il parlera.

Vous aurez commencé le dialogue !

Ceux qui font ce petit cheminement ou un autre vers leur ange se disent :
«Ah, c’était que ça ? Mais c’est tellement facile !»

Et se rendent bientôt compte que s’ils ne savaient pas comment faire avant, c’est parce que c’était sur le bout de leur nez ! Et ils ne voyaient pas ce qui était sur le bout de leur nez.

Alors, leur ange leur dira, un jour ou l’autre, qu’écouter son J’aime, c’est encore plus facile, parce que c’est carrément à l’intérieur de soi !

Marie

Table des messanges