Entendre son âme/son J'aime

Lorsque vous faites une véritable recherche spirituelle, vous ne vous contentez pas de suivre un gourou, de demander à autrui de faire les choses pour vous, d’aller voir un voyant, mais vous commencez à comprendre que c’est à vous de faire l’effort (pas bien difficile et, somme toute, passionnant), d’entendre votre ange gardien. Pour peu que vous ne vous soyez pas adressé à des charlatans, qui vous auraient facilement dit que votre ange porte un nom aussi imprononçable qu’inconcevable, vous apprenez, de lui-même, et sans intermédiaire, qu’il porte un nom tout à fait normal, puisqu’il a été incarné sur la terre, comme vous. Puis, vous vous rendez compte, au fil du dialogue qu’il a décidé de vous aider en tant qu’ange, depuis là-haut, et que vous aussi avez décidé que ce serait lui. C’est un accord commun. Car toute histoire d’amour ne peut se baser et durer que sur un commun accord, même si elle part d’un désaccord. Et votre ange et vous, c’est une histoire d’amour. Si c’était lui qui s’était incarné, il y aurait de fortes chances pour que vous soyez, là-haut, son ange gardien.

Donc, vous discutez avec votre ange, jusqu’à entendre des mots, des phrases, puis des idées entières, et la lumière qui est dedans vous pousse en avant. Alors, votre ange vous fait savoir que le mieux serait de dialoguer avec votre âme, comme vous dialoguez avec lui, puisqu’il vous aurait appris que lorsque vous priez, vos prières s’adressent d’abord à votre âme (vous l’appelez l’inconscient par erreur), qui, en tant que part de Dieu, peut tout pour vous. Et vous vous mettez à chercher à le faire.

Et quand, parfois, vous touchez votre âme du doigt, vous vous émerveillez, et votre première pensée, en sentant tout ce potentiel, tout ce pouvoir méconnu, est de vous dire, bien humainement, comme vous le faites lorsque vous découvrez des êtres nouveaux, comme des « sauvages » pour les colons aux États-Unis, ou des animaux qui seraient bien utiles à domestiquer, vous vous dites, donc, qu’en touchant votre âme, vous allez enfin pouvoir lui dire de faire pour vous ce que vous souhaitez.

Mais on ne peut pas asservir son âme, comme on ne peut pas s’asservir soi-même à soi, d’une part (car votre âme, il ne faudrait pas oublier que c’est vous !), et d’autre part, votre âme, c’est la part de vous qui reste en liaison avec le ciel. Et d’où elle est, elle sait bien mieux que vous, dans votre conscience, ce qui est bon pour vous, ce qu’il faut faire pour vous élever spirituellement, et donc, acquérir enfin la satisfaction qui vous fait tant défaut, et que vous croyez obtenir en achetant ceci ou cela, ou en payant pour avoir les bonnes grâces des uns ou des autres. Quand vous n’avez plus d’argent, tout cela n’existe plus. Tandis que ce que vous acquérez en vous élevant, vous l’avez pour toujours, puisque votre âme ne peut pas redescendre l’escalier ainsi monté. Alors, si vous êtes honnête avec vous-même, et si votre quête spirituelle est bien vraie, vous réalisez que ce qui est important, ce n’est pas que votre âme non seulement vous entende mais aussi vous « écoute », comme on le dit pour un chien. Mais que ce soit vous qui entendiez, puis écoutiez votre âme, en vous rendant compte du bien-fondé qu’il y a à suivre la voie qu’elle propose, parce qu’elle est toujours le chemin le plus droit et le plus court pour atteindre le point qui vous donnera satisfaction.

Vouloir ordonner quelque chose à votre âme, c’est vouloir ordonner quelque chose à Dieu. Vous pouvez vous amuser à croire qu’il vous obéira, mais en cela, vous ressentirez une déception à la mesure de votre erreur, quand vous verrez que Dieu n’est pas esclave. Dieu est Amour. Dieu, c’est votre amour. A Tous. Ensemble. Vous croyez-vous capable d’ordonner quoi que ce soit à l’amour de Tous ? Pensez-vous que l’amour de Tous vous doit quelque chose ? Oseriez-vous le demander à Tous, justement ?

L’amour de Tous, ou l’Amour avec une majuscule, pour faire plus court, ne vous doit rien. Mais il vous donne son amour, puisque c’est ce qu’il est. Le plus souvent, vous ne le prenez pas, parce que vous ne voyez pas qu’il est là, autour de vous. Si vous ne le voyez pas autour de vous, même dans ceux qui se comportent mal, comment le verriez-vous en vous-même, là où il Est aussi ?

Ceux qui se comportent mal le font parce qu’ils ne voient pas leur part d’Amour en eux.

Et vous, vous comportez-vous bien ? Hmm ? En êtes-vous si sûrs ?

Je veux bien vous croire, parce que je vous aime. Mais si je vous regarde faire… Je ne vous vois pas découvrir votre propre lumière. Alors, voyez la part d’Amour en les autres. Voyez-la en vous. En cela, vous vous serez mieux comportés que jamais, et vous serez parfaitement irréprochables, à vos propres yeux, et aux yeux de Tous.

Comment faire ?

Commencez par parler à votre ange gardien. Et reprenez ce texte au début.

Marie

Table des messanges