C'est quoi l'amour ?

Savoir l'amour-19 août 2008

Pour savoir ce qu’est l'amour et en prendre pleinement la mesure, il faut avoir connu la haine, la colère et le dépit.

Comme vous avez tous vécu cela, vous êtes tous à même de savoir ce qu'est l'amour, et donc, de le faire fleurir en vous.

Nul vivant ne peut prétendre qu'il ne connaît pas l'amour, ni qu'il n'a pas en lui tout ce qu’il faut pour le faire fructifier.

Jésus

--------

3 septembre 2008

Etre l’amour

Je vous ai expliqué que par vos épreuves, vous savez ce qu’est l’amour. Je vous dis aujourd’hui qu’il n’y a pas que « savoir l’amour », il y a aussi et surtout « être l’amour ».

- Vous êtes l’amour lorsque vous êtes au ciel, et que vous voyez et acceptez votre lumière telle qu’elle est.

- Vous êtes l’amour lorsque vous êtes bébé, vierge d’expériences et de jugements. Vous êtes l’amour sans que rien vous en empêche. Il vous est facile de voir en l’enfant cet amour, même inconsciemment, c’est pour cela que vous vient si aisément la tendresse en contemplant cet exemple qu’est un nouveau-né ou un tout jeune enfant. Si cette tendresse ne vous vient pas, ne vous prenez pas pour un cœur sec, c’est qu’elle se manifeste autrement, vous pouvez parvenez à voir l’amour dans d’autres circonstances.

- Vous êtes l’amour lorsque vous faites tout votre possible pour être comme un petit enfant, spirituellement, même à l’âge adulte. C’est lorsque vous vous émerveillez, lorsque vous laissez de côté les tiraillements et les errements, et que vous arrivez enfin à devenir lumière pour vous-même et pour les autres, lorsque aussi, vous voyez la lumière dans les autres avant de voir ce qui pourrait vous être contraire. Etre votre petit enfant intérieur… Peu de gens acceptent de faire ce geste sublime, et encore moins de le voir chez les autres. Vous prenez cela pour de la mièvrerie, de la bêtise, ou pire, une utopie. Alors que c’est la vérité nue de toute âme, alors que c’est la Source. Serait-ce trop facile ou gentillet d’être un amour ? Si c’était si facile, il ne serait pas besoin de se réincarner, et le royaume de mon Père pourrait s’établir sur la terre.

Jésus

--------

3 septembre 2008

La vérité de l’amour

L’amour que vous portez à votre conjoint peut apparemment s’user. Celui que vous portez à vos proches également, ainsi que celui que vous vous portez à vous-même. Puisque vous pouvez constater cela, puisque c’est un fait, vous pouvez vous y autoriser.

Il en va du droit d’aimer comme de celui de ne pas aimer. Vous avez le droit de ne pas aimer votre collègue, votre sœur, votre père, votre mère, et même votre ou vos enfants. Parce que les choses sont comme cela et pas autrement. Etre dans l’absence d’amour et prétendre, se prétendre le contraire, c’est se mentir, fabriquer du faux amour, c’est aussi établir un mensonge sur un lit de fumier qui s’appelle la culpabilisation. Si culpabilité il y a, elle est bien plus grande à dire que vous aimez quand ce n’est pas vrai, qu’à vous en vouloir parce que vous n’aimez pas. C’est également offrir de mauvaises bases aux enfants, qui se construisent sur le même mensonge, et qui sentent bien ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. C’est leur apprendre à mentir et à se mentir. Quel mauvais exemple ! Alors, faut il dire à son père, à sa mère, à son enfant, je ne t’aime pas ? Si toute vérité est bonne à se dire, elle n’est pas la bienvenue lorsqu’elle fait mal gratuitement. Cependant, vous pouvez vous l’avouer vous-même, et petit à petit, vous comprendrez alors que ce non amour a une raison, car la honte vous aura empêché jusqu’à ce moment de trouver cette raison, pour cause de manque de recul. Une fois que vous aurez fait le vide de votre sentiment sans vous en sentir coupable, une fois que vous aurez compris que ce non amour a une cause extérieure à vous et à la personne désaimée, vous pourrez, en paix, la ré-aimer. Car ce non amour sera alors sans objet. Et ce sera dans la vérité que vous aimerez votre collègue, votre père, votre mère, votre ou vos enfants.

De la même façon, après avoir mis au jour clairement vos amours qui s’usent, vous pourrez leur faire faire peau neuve, parce que la culpabilisation et la patine du temps vous auront aveuglé sur les sources de ces amours, et les inonder de vérité les rendra claires comme au premier jour, et enrichies de l’ensemencement de l’expérience. Vous pourrez aimer jusqu’à votre ennemi, même s’il ne vous aime pas, et donc ne plus le craindre, et donc ne plus souffrir par lui.

L’amour expérimenté peut s’user, mais l’amour qui est en vous, je ne parle pas de l’égocentrisme ni de l’orgueil, ni seulement de l’amour que vous vous portez à vous-même, mais de celui par lequel mon Père vous a créés, celui qui rayonne tout autour de vous, dont vous êtes vous aussi la source, et que vous laissez si peu s’exprimer d’une manière consciente, est éternel et inusable.

Jésus

--------

6 octobre 2008

L'amour ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.

Marie

--------

18 octobre 2008

Une petite idée de l'amour

- Lorsque vous pensez à votre premier amour avec nostalgie,

- Lorsque vous fondez et vous laissez porter par un flux puissant, inconnu, ou si rare, vers la personne que vous aimez,

- Lorsque, étant vous-même en manque d'amour, vous regardez en l'enviant un couple d'amoureux vraiment fervents s'embrasser dans la rue,

- Lorsque votre ennemi qui vous a tant blessé vous adresse ses excuses sincères et cherche à réparer,

- Lorsque vous avez un merveilleux orgasme,

- Dans tout ce qui fait bondir de joie intense votre cœur, votre esprit, votre âme, votre corps,

Vous avez une toute petite idée de ce qu'est l'amour.

Vous commencez seulement à entrevoir la lumière qui est tout en haut, et vers laquelle chacun tend de tout son être à partir du moment où il commence à la voir.

Vous avez une si petite idée de l'amour, que vous ne voyez là que sentiment galvaudé, eau de rose, rien qui vaille la peine, finalement, de se mobiliser vraiment. Parce que vous avez appris à ne pas voir ce qui est devant votre nez, ce qui EST déjà en vous.

Pourtant l'heure viendra où vous aurez cessé de l'oublier, et cela vous reviendra comme dans un rêve, mais ce sera la réalité.

Jésus

Table des messanges