Aimer trop fort (transmis par Anne-Sophie)

On peut ne pas aimer assez, on peut ne pas s’aimer assez. Mais aimer « trop » ou « trop fort », non.

Considérer que quelqu’un aime trop quelqu’un d’autre, c’est vouloir faire rentrer l’amour dans une case, dans un carcan, avec une quantité prédéfinie adaptée à chaque cas. C’est décréter qu’il faut aimer dans une certaine proportion, à ne pas dépasser, son amant, son ami, son frère, son parent, son enfant, son animal, son rosier, et classer ces quantités. En se fondant sur quels critères ? Sur quel « étalon » ? Sur quelles idées reçues ou inventées ? Sur quelles peurs ?

L’amour n’entre pas dans une case, l’amour n’est pas limité, il est infini, et qui plus est exponentiellement croissant. Nul ne peut, par conséquent, aimer trop.

On peut aimer sereinement, on peut aimer joyeusement, on peut aimer tendrement, on peut aimer passionnément, on peut aimer merveilleusement… On peut aimer de bien des façons, et on peut surtout aimer infiniment. On ne peut pas « trop aimer ».

On peut aimer autant qu’on le désire.

Anges Augustin et Benoît

Table des messanges